in

Bracelet connecté Nike+ Fuelband SE, notre analyse.

Nike n’a rien à envier aux autres marques dans le domaine de la vente d’articles de sport. Mais si la marque est plus connue pour ses chaussures de sport ou ses survêtements, elle n’en est pas moins fière de présenter au grand public son deuxième né d’une toute nouvelle gamme d’accessoires de sport.

Il s’agit bien évidemment de la très attendue seconde édition de la Nike+ FuelBand. Pour ceux d’entre nous qui ne seraient pas familier avec les le « must-have » de tout sportif du XXI ème siècle digne de ce nom, rappelons que le bracelet connecté Nike FuelBand est un bracelet électronique de couleur noire, à la pointe de la technologie, qui peut à lui seul remplacer d’imposants appareils auxquels nous n’avons accès que dans des laboratoires spécialisés ou des hôpitaux.

nike plus fuelband 2

En connexion directe avec votre smartphone grâce une application téléchargeable sur le store, il permet d’afficher à l’aide de petites lampes LED des informations concernant votre exercice physique, tels entre autres, le nombre de pas que vous avez effectué et bien évidemment la distance parcourue, mais plus impressionnant encore, le nombre de calories dépensées ou de »NikeFuel » gagnés durant votre exercice, à rappeler qu’il s’agit ici d’une nouvelle manière de mesurer la quantité de mouvements au cours de n’importe quel activité physique, allant de vos simples pompes matinales (pour les plus motivés), à la danse endiablée à laquelle vous vous êtes adonné au cours de votre dernière soirée en boîte.

Que peut-on alors espérer de nouveau avec cette seconde édition?

Nike a déjà visé très haut avec la première édition du FuelBand, et a dû se contenter d’améliorer les fonctionnalités déjà présentes jusqu’ici, si ce n’est un nouveau système de suivi du sommeil (déjà intégré à la plupart de ses concurrents), ou le « Win the Hour », une toute nouvelle fonctionnalité qui encourage chaque jour le porteur du bracelet à se dépenser durant 5 mn par heure. Cette seconde édition ressemble qui plus est à s’y méprendre à la première, jusqu’à égaler son prix, c’est-à-dire dans les 150 euros, un prix jugé bien trop élevé par rapport à la concurrence, le principal étant le Fitbit Flex, qui offre presque les mêmes fonctionnalités pour un prix qui oscille autour de la centaine d’euros. En somme, ce nouveau bracelet ne séduira pas ceux qui sont déjà en possession de l’ancien, mais cible surtout les fidèles de la marque arborant l’aile de la déesse Athéna, et qui ne seraient pas encore en possession du dernier gadget électronique à la mode.

Les meilleurs prix:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *