in ,

Pourquoi James Gunn mérite de réaliser le prochain Justice League ?

 Avec Peacemaker et The Suicide Squad, James Gunn prouve qu’il est le réalisateur idéal pour un nouveau film Justice League.

Note : Cet article contient des spoilers sur The Suicide Squad et Peacemaker. Vous pouvez découvrir comment regarder la série (encore inédite en France) ici.

Peacemaker était une exploration hilarante et brutale des coins les plus étranges du DCEU. La série a même apporté une nouvelle profondeur à Amanda Waller en prime. Comme The Suicide Squad, Peacemaker n’avait pas peur d’élargir les limites du DCEU par d’obscures références. Mais personne ne s’attendait vraiment à ce que la Justice League se présente. Eh bien, ils l’ont fait. Et c’était génial.

Le dernier épisode de Peacemaker offre un caméo de la Justice League

justice league peacemaker

Une blague, plus tôt, dans l’épisode sur « appeler la Justice League » a porté ses fruits avec des apparitions de Superman, Aquaman, The Flash et Wonder Woman. Ces derniers surgissent principalement en silhouettes, trop tard pour être d’une quelconque aide et subir un coup de fouet verbal de Peacemaker.

Gunn a prouvé qu’il était plus que capable de grandes scènes d’action et de spectacles cosmiques. En fait, l’une des plus grandes aventures en comics de la Justice League est conçue sur mesure pour un nouveau film par le réalisateur.

L’ère post-conflit comme point de création d’une nouvelle équipe

Des auteurs ont reçu le feu vert pour relancer la bande dessinée Justice League en 1987. Le comics Crisis on Infinite Earths a transformé la continuité DC avec une nouvelle approche simplifiée et multiverselle. Initialement destiné à faire table rase de l’univers DC, le titre a plutôt opté pour une approche mixte.

Certains personnages reprennent l’héritage de leurs prédécesseurs, d’autres prennent un nouveau départ auprès d’autres équipes créatives. Le livre a été un énorme succès critique et créatif.

De nouveaux personnages pour la Justice League ?

Fait intéressant, le DCEU se retrouve maintenant dans un moment de transition similaire à celui de DC Comics en 1987. Toute tentative de faire un nouveau film Justice League doit tenir compte du fait que plusieurs personnages clés sont indisponibles.

Le DCEU lui-même a considérablement changé depuis que Zack Snyder a construit pour la première fois la Justice League sur grand écran. Ces dernières années ont vu un ton plus léger s’installer dans des films comme Shazam !, The Suicide Squad, Birds of Prey et même Aquaman.

Mais pour autant, ce ton ne réduit pas les enjeux. Gunn est particulièrement à l’aise avec les menaces cosmiques ou extraterrestres, exactement du type que la Justice League devrait affronter. On ne préconise pas un aplatissement du style DCEU à la comédie de Gunn. Il y a encore de la place pour explorer des thèmes plus sérieux comme dans The Batman de Matt Reeves.

En attendant, un Justice League par Gunn revitaliserait une marque injustement troublée. Cela pourrait également être considéré comme le point culminant de cette ère actuelle du DCEU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.