in

Les gendarmes patrouillent sur des scooters électriques à 2 roues motrices !

gendarmes scooters électriques

Les gendarmes du Finistère marquent une nouvelle ère dans leurs patrouilles en adoptant des scooters électriques à deux roues motrices. Cette initiative réfléchie marque une évolution significative vers des pratiques policières plus durables. 

Les rues du Finistère résonnent désormais du doux murmure des scooters électriques à deux roues motrices. Cela marque une révolution dans les patrouilles de gendarmerie. Importés tout droit de Nouvelle-Zélande, ces véhicules tout-terrain représentent un pas important vers une mobilité plus verte au service de la sécurité publique. Les gardiens de l'ordre vont tester pendant plusieurs mois les capacités impressionnantes de l'UBCO Rover 2×2.  

Les scooters électriques au service des gendarmes

Dans un monde en pleine évolution, les gendarmes du Finistère ont pris l'initiative de moderniser leurs moyens de patrouille. En effet, ils ont adopté des scooters électriques à deux roues motrices. Importés spécialement de Nouvelle-Zélande, ces deux-roues tout-terrain se distinguent par leurs performances et leur adaptabilité à des conditions variées. Cette transition traduit un engagement en faveur de la transition énergétique, réduisant l'empreinte carbone des opérations des forces de l'ordre.

Caractéristiques techniques et performances exceptionnelles

Côté performance, les scooters électriques UBCO Rover 2×2 bénéficient d'un système à deux roues motrices. Chaque moyeu est équipé d'un moteur de 1000 watts, alimenté par une batterie lithium-ion de 2,4 kWh. Par ailleurs, ces spécifications impressionnantes se traduisent par une autonomie de 120 km et une capacité de charge de 150 kilogrammes. En plus, leur cadre robuste en aluminium et leur suspension à grand débattement offrent une capacité de franchissement exceptionnelle. Cette dernière est adaptée à une grande variété de terrains.

La discrétion au cœur des patrouilles 

L'une des particularités de ces scooters électriques est leur fonctionnement quasi-silencieux, ce qui confère aux gendarmes un avantage tactique. Selon le colonel Charlotte Tournant, « ces engins améliorent l'efficacité des patrouilles. Ils permettent de circuler partout et de surmonter certaines contraintes de terrain. Au-delà de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, ils constituent un moyen silencieux de surprendre nos opérations ». La discrétion devient ainsi un outil stratégique dans la lutte contre la criminalité et les atteintes aux biens.

Actuellement en phase de , ces scooters électriques tout-terrain s'avèrent prometteurs en conditions réelles d'utilisation. De fait, les premiers résultats indiquent une efficacité accrue, une adaptabilité à des terrains variés et une intégration réussie dans les patrouilles quotidiennes. Si les tests s'avèrent concluants, trois de ces scooters électriques UBCO Rover 2×2 supplémentaires pourraient rejoindre la flotte des gendarmes de la région de Quimper.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *