in , ,

Un tueur à gage britannique trahi par sa montre connectée

Tueur à gage montre connectée

C’est une montre connectée qui a permit à la police britannique de confondre Mark Fellows, un tueur à gage, en analysant les déplacements enregistrés par le GPS de l’objet.

La police utilise toutes les pièces à conviction à sa disposition pour élucider un crime. Les objets connectés peuvent parfois se révéler de véritables mouchards. En novembre dernier déjà une enceinte connectée Amazon avait permit d’élucider un double meurtre aux Etats-Unis après que la police ait pu écouter les enregistrements de celle-ci et l’utiliser comme témoin dans le procès. Cette fois c’est une montre connectée qui a permit de confondre un tueur à gage déjà soupçonné d’un meurtre jamais élucidé auparavant.

Le tueur à gage confondu par sa montre connectée

Mark Fellows est un tueur à gage britannique. Il vient d’être condamné par la justice pour le meurtre de deux membres de la pègre locale. L’un des gangsters avait été abattu en 2015 et le second plus récemment. En 2015 déjà, la police avait soupçonné Mark Fellows sans pour autant pouvoir apporter de preuves de sa culpabilité. C’est en enquêtant sur le meurtre commis en 2018 que la police a pu confondre l’assassin grâce à sa montre connectée et l’inculper aussi du meurtre de 2015.

En analysant la montre connectée de ce tueur à gage et adepte de la course à pied, les enquêteurs se sont aperçus que le meurtrier était parti en reconnaissance à vélo du futur lieu du crime et préparer sa  fuite après l’assassinat. Déjà en possession de cette montre Garmin modèle Forerunner 10 en 2015 comme le montre une photo prise lors d’une course à pied à Manchester, les policiers ont aussi réussi à apporter des preuves de l’assassinat de 2015.