in ,

La SPA de San Francisco utilise un robot pour chasser… les SDF

Robot pour chasser les SDF á San Francisco

Utiliser un robot pour forcer les SDF à partir… c’est le concept quelque peu dérangeant mis en place par la section de San Francisco de la SPA.

La ville de San Francisco a un véritable problème de personnes sans domicile fixe. En 2015, il y en avait presque 7.000 ! Face à ce problème et au manque de solutions, de nombreuses personnes sont forcées de vivre dans la rue. Une situation qui n’est pas vraiment du goût de tout le monde, comme le montre, cette initiative particulièrement polémique de l’antenne locale de la SPCA (Society for the Prevention of Cruelty to Animals) qui n’hésite pas à utiliser un robot pour chasser les SDF (Sans Domicile Fixe).

Robot pour chasser les SDF

Un robot qui coûte moins cher qu’un humain

De nombreuses villes multiplient les idées pour écarter les SDF de l’espace publique notamment avec le concept du mobilier urbain anti-SDF. Mais, à San Francisco, l’équivalent local de la SPA a décidé de pousser les choses un peu plus loin. L’organisation a investi dans un robot semi-autonome doté d’une intelligence articielle, le K5 pour patrouiller. Selon le San Francisco Business Times, il a été déployé comme « un moyen d’essayer de faire face au nombre croissant de cambriolages de voitures et de crimes qui semblaient émaner des campements de tentes des sans-abri à proximité ».

Robot SDF sans domicile fixe

Avec quatre caméras et une vitesse d’environ 5 km/h, le robot se révèle surtout très économique et coûte moins cher qu’un gardien humain. Mais, de façon fort logique, cette décision de la SPA d’utiliser un robot comme sécurité connectée a provoqué de nombreuses réactions et polémiques, certaines personnes encourageant même à détruire le robot. Celui-ci, aurait ainsi été recouvert d’une bâche, renversé ou aurait eu ses capteurs recouvert de sauce barbecue.

Une amende de 1000 dollars par jour

L’entreprise qui a produit le robot a bien sûr réagi pour faire face à cette mauvaise publicité. «  Knightscope n’a pas été amené à débarrasser les environs de la SPCA des sans-abri. Knightscope a toutefois été déployé pour servir et protéger la SPCA. La SCPA a le droit de protéger ses biens, ses employés et ses visiteurs, et Knightscope se consacre à les aider à atteindre cet objectif. La SPCA a signalé moins d’effractions de voitures et une amélioration générale de la sécurité et de la qualité des environs. »

La SPCA ne pourra en tout cas plus utiliser le robot puisque la municipalité l’a interdit sur les trottoirs jouxtant les locaux, sous peine d’une amende quotidienne de 1.000 dollars. Même si de très nombreuses voix se sont élevées pour condamner l’usage du robot pour chasser les SDF, certains habitants sont bien décidés à le faire eux-mêmes. En octobre 2016, un projet de loi visait à pousser les SDF à quitter la capitale mondiale de la high-tech. L’utilisation de robots pour chasser les SDF a toutefois peu de chances de traverser l’océan Atlantique et arriver chez nous, surtout de la part d’un organisme humanitaire comme la SPA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.