in

Oscars et Netflix : le débat rebondit sur le plan judiciaire

Netflix oscars

Le protectionnisme des studios et du milieu du cinéma contre Netflix pourrait tout simplement être illégal. C’est ce qu’annonce le département de la justice américain.

Face à un nouveau venu aussi imposant que Netflix, le monde du cinéma, joue la carte du repli, porté notamment par le réalisateur légendaire, Steven Spielberg. Cependant, la démarche est rattrapée par la barrière de la loi…

Netflix Oscars loi

Netflix et Oscars : non aux limites arbitraires

C’est un courrier très officiel qui ne doit pas vraiment faire plaisir aux membres des Oscars. Makan Delrahim, chef de la division antitrust du département, à écrit à l’Académie des arts et des sciences du cinéma qui gère les Oscars. L’idée ? Emettre un avertissement sur la possibilité, déjà évoquée de revoir les règles du jeu afin d’empêcher Netflix, Amazon ou Hulu de présenter des œuvres en compétition. Cependant, pour le gouvernement américain, c’est une pratique anticoncurrentielle et en tant que telle, illégale.

Alors que Netflix ne cache pas son ambition de gagner l’Oscar du meilleur film à l’horizon 2020, sa démarche de ne pas faire ou presque de sorties en salle continue de déranger le petit monde feutré d’Hollywood. Face aux blocages, Netflix se construit surtout une image de parangon du cinéma, défenseur d’un 7ème art ouvert à tous, même ceux qui vivent à la campagne ou ne peuvent pas aller dix fois par mois au cinéma. Réponse le 23 avril durant la prochaine réunion de l’Académie. Une résistance au gouvernement de Donald Trump pourrait avoir de l’allure mais serait difficilement tenable à long terme…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *