in

Des étudiants lancent un nouveau type de fusée

fusee tintin

La NASA s’est fait battre sur son propre terrain par des étudiants qui ont procédé au lancement d’une fusée dont le moteur a été entièrement imprimé en 3D.

Personne ne s’attendait à ce que la NASA se fasse coiffer au poteau par de simples étudiants. Et pourtant ! Ce samedi, des élèves de l‘Université de San Diego en Californie ont lancé une fusée au moteur construit via impression 3D. Ces étudiants qui travaillent dans l’Exploration et le Développement dans l’Espace affirment, non sans fierté, être la première université à réaliser cet exploit.

fusee vulcan 1

Une fusée qui n’ira pas à la conquête de l’espace

La fusée en question, baptisée Vulcan-1, mesure 19 pieds (plus de 5 mètres) de long, 20 cm de diamètre et a une poussée de 340 kg. Elle est alimentée par un mélange cryogénique d’oxygène liquide et de kérosène affiné.

Évidemment, la NASA travaille depuis un moment déjà sur la création de prototypes de moteurs et réacteurs de fusées imprimés en 3D. L’hiver dernier, l’agence privée à incorporé des éléments en 3D à ses fusées pour des tests, et continue ses recherches d’intégration de composants 3D dans ses appareils.

Fusee vulcan 1

En 2014, SpaceX’s Falcon 9, qui comportait une valve créée via impression 3D, avait été lancée pour un test, mais jusque là, aucune fusée au moteur imprimé n’avait encore décollée.

Cette nouvelle technologie de l’impression 3D touche de plus en plus de domaines : médecine et sciences en particulier, et il n’est pas étonnant de voir la recherche spatiale s’en emparer également.

Les étudiants californiens peuvent être fiers, néanmoins Vulcan-1 ne va pas bien loin, il y aura donc concurrence quant aux premiers à partir à la conquête de l’espace… en 3D !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.