in , ,

Le patron de Swatch dénigre l’Apple Watch

L’Apple Watch ne plaît pas à tout le monde, et en particulier à Nick Hayek. Le patron de Swatch n’a pas pris de gants en qualifiant notamment la montre du géant de « jouet intéressant, mais pas une révolution ».

Si la marque suisse s’est lancée dans la production de montres intelligentes, ce n’est pas demain la veille qu’une série « d’ordinateurs pour le poignet«  verront le jour. Nick Hayek ne semble décidément pas du genre à mâcher ses mots lorsqu’il se confie au journal suisse Tages-Anzeiger. Aux yeux du PDG de Swatch, une bonne montre est une montre qui dure, sans avoir besoin de la recharger trop souvent. Et Apple n’a pas été le seul à en prendre pour son grade, « Même avec le lancement des montres connectées Samsung, Sony et Apple, ces horloges ordinateurs ne jouent pas un rôle significatif« .

Mais qu’a donc le patron de Swatch contre les smartwatches et plus précisément l’Apple Watch ? Plusieurs griefs. Tout d’abord ce manque d’autonomie des montres donc, une erreur que le PDG ne souhaite pas reproduire avec ses produits. Plus encore, ce qui dérange Nick Hayek, c’est le principe de collecte d’informations des dispositifs, « En plus de ça, l’utilisateur perd immédiatement le contrôle des données. À titre personnel, je ne veux pas que ma tension ou que mon taux de glucose soit stocké dans le cloud ou dans un serveur de Silicon Valley« .

Swatch n’est pas non plus réfractaire au fait de proposer des montres intelligentes comme cela a été vu avec la Swatch Touch Zero One, lancée en juillet dernier, mais la marque compte bien faire les choses à sa manière. Les prochaines montres de la société suisse sont prévues en 2016, à l’occasion des Jeux olympiques de Rio et devraient être équipées d’une puce NFC afin de permettre aux utilisateurs d’effectuer des paiements sans contact.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.