in

Un vélo électrique pousse les limites à 100 km/h, mais la loi, c’est la loi !

Vélo electrique 100km/h

Digne d'une science-fiction, un vélo électrique peut maintenant filer plus vite que certains scooters, atteignant des vitesses vertigineuses de 100 km/h. Ce cycliste a été flashé par un radar, poussant son vélo électrique modifié à cette vitesse incroyable. Malheureusement pour lui, la justice ne lui a pas donné raison.

Un vélo roulant à 100 km/h grillé par les radars

En Allemagne, cet homme de 59 ans, a été interpellé pour avoir dépassé les limites de vitesse avec son vélo électrique modifié. Une puce lui permettait d'atteindre des vitesses vertigineuses, jusqu'à 99 km/h, bien au-delà des 25 km/h autorisés par la loi allemande.

Ce dépassement de vitesse n'est pas resté sans conséquences. Le cycliste, prénommé Duncan, a été flashé à environ 45 km/h, une vitesse qui l'a conduit directement devant les tribunaux. En effet, un vélo électrique qui dépasse les 25 km/h est considéré comme un cyclomoteur, nécessitant un permis, une assurance, et une plaque d'immatriculation – des exigences auxquelles il n'était pas conforme.

Sa défense, arguant que les vélos classiques peuvent également atteindre de telles vitesses, n'a pas tenu face au tribunal d'Augsbourg. La sentence a été claire : trois mois de prison avec sursis. Duncan a récupéré son vélo, mais dépourvu de la puce de vitesse.

Débridage du VAE, une mauvaise idée ?

Les vélos électriques, tout comme les autres véhicules, sont soumis à des règles strictes de circulation. En France, par exemple, les VAE doivent respecter certaines normes : une vitesse maximale de 25 km/h, une puissance moteur limitée à 250 watts et une assistance électrique dépendante du pédalage. Des règles claires, visant à assurer la sécurité de tous les usagers de la route.

Mais attention, la tentation de modifier son VAE peut coûter cher. Les conséquences d'une telle infraction peuvent être sévères : jusqu'à un an d'emprisonnement, une amende de 30 000 euros, une suspension de permis pouvant atteindre 3 ans, sans oublier le retrait du vélo de la circulation.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *