in

Trottinettes électriques : bientôt de nouvelles règles de conduite ?

trottinettes électriques nouvelles règles

L’Académie de médecine française a recommandé de nouvelles règles par pour améliorer la sécurité des utilisateurs de trottinettes électriques. En effet, ce type de mobilité gagne du terrain en France et enregistre des taux d’accidents de plus en plus élevés.

Parmi les 10 % de Français affirmant se déplacer avec un scooter électrique, les 3/4 sont âgés de 18 à 30 ans. Dans un rapport réalisé fin Août, l’Académie de médecine souligne quelques données préoccupantes. Entre 2019 à 2022, les blessures associées à ces appareils ont grimpé jusqu’à près de 180%. Cette Académie dénonce en particulier le fait qu’il n’y ait pas de règle relative au port du casque, pourtant les traumatismes crâniens sont très courants à la suite d’une chute en E-scooter.  Ainsi, les Sages revendiquent de nouvelles règles entourant la conduite des trottinettes électriques.

Mesures ergonomiques et port du casque obligatoire

Compte tenu de ces statistiques inquiétantes, l’Académie de médecine encourage l’adoption de nouvelles règles plus sévères pour la fabrication des trottinettes électriques. Cette institution dénonce le fait que les fabricants sont libres de définir si leurs modèles disposent ou non de clignotants, de choisir librement les diamètres des pneus et les dimensions du deck utilisé. 

Ces éléments jouent des rôles essentiels en termes de sécurité. En fait, la largeur moyenne des plateformes ne dépasse pas 14 cm. Or, il faut compter 10 cm supplémentaires pour permettre à un adulte de mettre ses deux pieds côte à côte. Cela lui permettrait de bénéficier d’une position plus stable lors de la conduite. Cette démarche relève de la santé publique. 

Les auteurs de ce bilan veulent également rendre obligatoire le port du casque. Cette mesure est déjà en vigueur dans quelques grandes villes telles que le Japon, le Québec, la Corée du Sud, Barcelone ou Los Angeles.

Plus de blessures à la tête

Les blessures occasionnées par les accidents de trottinette diffèrent de celles liées à tout autre solution de mobilité électrique. Depuis le début de l’année 2022, 19 décès ont été recensés dans ce bilan de la sécurité routière. La plupart des traumatismes touchent les coudes,les avant-bras et les poignets. Sans omettre la tête. En effet, les blessures à la tête, les fractures du nez et de la mâchoire deviennent plus courantes lors d’une chute en trottinette.

Ces blessures surviennent après une chute vers l’avant laissant les membres supérieurs et l’extrémité céphalique très vulnérables Pourtant, l’Académie de médecine observe que 90 % des trotteurs ne portent pas leur casque. Voilà pourquoi elle recommande, parmi d’autres dispositions, de la rendre obligatoire.

En effet, cette nouvelle règle permet de réduire considérablement la gravité des accidents associés aux trottinettes électriques, même si elle ne suffit pas à écarter tous les risques de blessures.

Enjeu majeur pour la sécurité publique

Toujours selon cette étude : dans 3/4 des cas, on parle de blessures involontaires, dues à une distraction ou à un manque d’équilibre. Très souvent, les victimes de ces chutes ont un comportement imprudent, par exemple un excès de vitesse, la prise d’alcool, l’inattention, l’utilisation du téléphone portable.

L’Académie a étudié de près les scooters électriques, sachant qu’ils ont provoqué de plus en plus d’accidents, quelquefois mortels.

  • Comment se déplacer en sécurité sur une trottinette électrique ?

Pour une utilisation plus sure, voici 4 aspects à respecter :

  • une trottinette électrique homologuée
  • port d’un casque
  • port d’autres protections (gants, genouillères, etc.)
  • bon éclairage de votre trottinette électrique

Dotés d’un éclairage intégré, les casques Cosmo Connected constituent une bonne option pour rouler en meilleure sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *