in

En faillite, cette marque de vélo électrique française est sauvée in extremis !

marque vélo électrique faillite

L'annonce de la faillite de la marque emblématique Larrun a ébranlé l'industrie du vélo électrique en France au début de l'année 2024. Pourtant, des événements inattendus ont apporté une lueur d'espoir à cette entreprise autrefois florissante, marquant le début d'un nouveau chapitre dans son histoire turbulente.

Larrun, connue pour ses ambitions et son catalogue diversifié de vélos électriques, a connu d'importantes difficultés budgétaires qui ont conduit à son dépôt de bilan. Parmi les facteurs invoqués, les retours massifs des vélos issus de la première édition au service après-vente. Cependant, malgré ces épreuves, un retournement de situation inattendu s'est produit, sauvant ainsi la société.

Un partenariat salvateur

Le parcours de Larrun a jalonné de hauts et de bas. Inaugurée en 2021 sous le nom de SVEN (Société de Véhicules à Énergies Nouvelles), puis rebaptisée Larrun, cette marque a pour objectif de révolutionner le secteur du vélo électrique en France. Elle lance des modèles à la fois innovants et prometteurs, éveillant l'intérêt des adeptes de la mobilité douce.

Cependant, malgré la mise en place de concepts ambitieux tels que la fabrication de cadres à base de fibres de lin, Larrun a dû faire face à d'importants défis financiers. Le bruit court alors dans le secteur de vélo électrique que cette marque fait faillite. Mais l'espoir renaît lorsque Ultima Mobility, société reconnue du secteur, reprend le vélo cargo Asko de Larrun. Cette acquisition a été officialisée lors du salon Vélo in Paris, qui a eu lieu du 27 au 29 avril 2024.

Ultima Mobility a ainsi acquis la propriété intellectuelle et les droits de Larrun, ce qui permet de préserver une partie du patrimoine et de l'expertise de la marque. Pour Larrun, ce partenariat stratégique est synonyme de nouvelles opportunités, avec des perspectives de développement et d'innovation accrues. 

La marque entend capitaliser sur ses atouts, notamment sa réputation de performance et de qualité de ses vélos électriques, pour reconquérir le cœur des consommateurs et consolider sa position sur le marché. 

Larrun by Ultima, le Renouveau 

Le « Larrun by Ultima » s'annonce comme un produit phare, intégrant le savoir-faire et la technologie de deux marques réputées dans le domaine. Estimé à un prix compétitif de 5 900 euros, ce vélo cargo électrique offre une performance impressionnante avec un couple de 130 Nm et une capacité de supporter jusqu'à 205 kg, incluant 2 enfants.

Mais ce partenariat va au-delà du simple relancement de produits existants. Ultima Mobility s'engage également à poursuivre la vision écologique et innovante de Larrun, notamment avec le développement d'un cadre en fibre de lin. Cette technologie durable, similaire à la fibre de carbone, mais produite en France, incarne l'engagement des deux marques envers une mobilité plus respectueuse de l'environnement.

Ce sauvetage in extremis de Larrun par Ultima Mobility ouvre une nouvelle ère de collaboration et d'innovation dans le secteur des vélos électriques en France. C'est un exemple inspirant de la façon dont une entreprise peut surmonter les difficultés et renaître avec une nouvelle vigueur grâce à des partenariats stratégiques et une vision axée sur l'avenir.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Le coup de cœur de Julie❤️

À la recherche d’un vélo électrique ? Voici le meilleur du mois de mai 2024

Julie – Journaliste technplay.com

E-SUMMIT 950S, le meilleur vélo électrique tout terrain.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *