in

Les drones utilisés contre l’exploitation forestière illégale en Amazonie

Les drones commencent rapidement à se répandre de plus en plus dans la société actuelle. Beaucoup de métiers y naissent, ainsi que de nouveaux besoins. Les activités se diversifient et ils sont déjà devenus très employés dans le secteur agricole et immobilier par exemple. 

Combattre les activités illégales en Amazonie

Les drones ont beaucoup de potentiel et sont utiles dans plusieurs types d’activités. Ils peuvent être utilisés à des fins commerciales comme pour livrer un colis à des clients, à des fins militaires pour effectuer de la surveillance et des travaux de reconnaissance. Ils peuvent également être sollicités par les amateurs pour prendre des vidéos et des photos aériennes.

En parlant de photos et de vidéos aériennes, les drones sont aussi utiles pour aider à la documentation de certains événements comme ce qui est fait par Amazon Basin Conservation Association au Pérou. L’utilisation des drones consiste à surveiller l’Amazonie, ainsi que toutes les activités illégales qui sont en cours dans la région.

Utiliser les drones pour surveiller les activités illégales en Amazonie

D’après un rapport de la NPR (National Public Radio), les drones qui servent à cette surveillance ne sont pas trouvables dans les magasins d’électroniques habituels. Ce sont des drones créés sur mesure qui ont été développés par un étudiant Max Messinger de l’Université Wake Forest. Le drone employé par l’association est censé coûter 5,000 dollars (4,500€). Cette version améliorée possède une plus grande portée en comparaison avec les drones disponibles dans le commerce. La seule chose qu’ils ont en commun est le fait qu’ils puissent tous les deux embarquer un appareil photo.

En s’adressant à Drone Info, il semble que la mise en application des drones a donné des résultats. D’après eux: « Nous avons travaillé avec les drones au Pérou depuis un an et nous avons déjà identifié un certain nombre de sites miniers illégaux« . Ce qui démontre déjà l’efficacité de cette démarche.

Source