in , ,

Baby Crash : Les montres connectées pour sauver la natalité en France ?

L'année 2023 a marqué un tournant en France, car la baisse de la natalité s'est accélérée de 6,6% selon l'Insee. C'est un fait d'actualité. Les Françaises et les Français font actuellement moins d'enfants. Par contre, leur emploie des nouvelles technologies est en nette croissance. Les montres connectées ne pourraient-elles pas faire remonter la pente descendante des natalités ?

C'est une question qui se pose. La baisse de la natalité dans l'hexagone est en effet un problème qui prend de l'ampleur alors que l'année 2024 débute. Voici comment il serait possible d'y remédier.

Les montres connectées, des outils efficaces pour gérer la natalité

Si vous possédez un smartphone et une ou , vous pouvez facilement suivre votre cycle menstruel via une application spéciale. Les grandes entreprises technologiques exploitent cette technologie pour soutenir les personnes qui ont leurs règles.

Or, il est également possible de gérer la fécondité des femmes de cette manière. Par conséquent, les montres connectées peuvent être une solution pouvant permettre de gérer la natalité des femmes si elles veulent avoir des enfants.  

Commençons par la fonction de suivi du cycle. Les plateformes de santé d'Apple et de Samsung offrent toutes deux des informations précieuses sur votre cycle menstruel. Néanmoins, il y a plusieurs différences essentielles à prendre en compte.

Application de suivi des cycles de Samsung et d'Apple

L'application Santé d'Apple est intégrée à son écosystème d'iPhone et d'Apple Watch Series 9 ou ultérieures. Elle offre une vue d'ensemble de la santé menstruelle, y compris des prévisions de règles, l'enregistrement des symptômes et des contenus éducatifs adaptés.

Quant à l'application Santé de Samsung, elle est plus souple en termes de compatibilité des appareils. Elle est disponible non seulement pour les smartphones, les Galaxy Watch mais aussi pour divers appareils Android. Toutefois, elle s'appuie principalement sur les données saisies par l'utilisateur pour le suivi des cycles.

Ainsi, afin de pallier au phénomène de diminution de la natalité auquel les franciliens font face, il faut que les utilisateurs ou utilisatrices de ces montres connectées les alimentent en informations. De cette manière, les données qu'elles affichent seront précises.

Les différences d'interprétations

Apple semble offrir une approche plus holistique de la santé menstruelle. Votre Apple Watch vous montrera un contenu plus éducatif et des informations sur d'autres facteurs du cycle, tels que les écarts de cycle.

De son côté, Samsung se concentre davantage sur le suivi et les prédictions. L'analyse fournie par votre smartwatch est complétée par des programmes tiers sur le bien-être. Mais l'appareil n'offre pas d'assistance éducative in-app sur des aspects spécifiques liés au cycle.

Les montres connectées sont donc utiles pour remédier à la conjoncture actuelle concernant la natalité de la population française. Mais quel que soit le service choisi, il est toujours essentiel de consulter un professionnel de la santé. C'est plus sûr pour obtenir des conseils médicaux personnalisés

Comme cela, toute personne peut prévoir d'avoir des enfants au moment opportun tout en ayant sa smartwatch au poignet. Ainsi, il est plus pratique de noter les moindres changements hormonaux qui arrivent en les notant dans l'application. C'est un avantage à exploiter. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *