in

Faraday va (enfin) pouvoir tester sur route sa voiture autonome

Grande victoire pour le rival de Tesla. Faraday Future a obtenu l’autorisation de procéder à des tests de conduite de sa voiture autonome sur les routes californiennes. 

Armé de grandes ambitions, Faraday Future envisage de concurrencer frontalement Tesla et de grignoter ses parts de marché dès 2017. La start up californienne s’appuie pour cela sur une stratégie calquée sur celle d’Elon Musk et sur la générosité de Jia Yueting, un milliardaire chinois de 43 ans qui a fait fortune en créant LeTV, un équivalent de NetFlix pour l’Empire du Milieu.

Et Tesla a en effet du souci à se faire puisque le constructeur californien a obtenu l’autorisation en bonne et due forme, délivrée par le très officiel et incontournable California Department of Motor Vehicles,  pour tester sur route son modèle FFZERO1, véritable objet de désir et bijou de haute technologie !

FFZERO1

Voiture autonome haut de gamme

Faraday Future va donc pouvoir amorcer sa phase de test en conditions réelles pour ses technologies de pilotage autonome, la dernière étape avant la mise sur le marché de ses premiers modèles. Jusqu’à présent, les tests avaient été effectués sur des sites privés et des circuits de course, donc sans la possibilité de mesurer la fiabilité des systèmes quand c’est l’automobiliste lambda qui est censé les utiliser.

Bien évidemment, le but pour la marque est de pouvoir faire valider et confirmer ses choix techniques et la fiabilité de son logiciel et de démonter de façon définitive que la FFZERO1 est capable de réagir convenablement dans une situation de conduite réelle. Pour l’instant, aucun élément ne permet de prouver que ce soit le cas, les essais en condition artificielle, c’est à dire sur circuit, ne pouvant pas être pris en compte et ne servant qu’à repérer les éventuels défauts ou erreurs.

[ot-video type= »youtube » url= »https://youtu.be/-h3Xd6PXwc0″]

Si la FFZERO1 passe correctement les tests, c’est la toute la stratégie de Faraday Future qui pourra alors être mise en oeuvre : mettre sur le marché une voiture autonome haut de gamme qui a pour but de séduire les clients les plus aisés pour ensuite enclencher une seconde phase commerciale et proposer des modèles milieu de gamme pour atteindre les classes moyennes et se positionner ainsi fortement sur le marché. C’est dire à quel point cette autorisation de tests sur route est importante pour Faraday Future.

Au jour d’aujourd’hui, le California Department of Motor Vehicles a déjà autorisé Zoox, Drive.ai, Cruise Automation, Alphabet Google, BMW, Ford, Honda, Mercedes-Benz, Nissan, Tesla, Volkswagen, Robert Bosch et Delphi à pratiquer des tests en situation réelle. Faraday Furure est le 14 ème constructeur à obtenir cette autorisation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *