in

O Watch, la smartwatch ludique créée par un enfant de 9 ans !

montre o watch

Omkar Govil-Nair, un jeune indien américain âgé de neuf ans, a présenté O Watch, la smartwatch qu’il a créée pour les enfants lors de l’évènement Maker Faire de San Mateo ce mois-ci.

Omkar a créé et construit une montre intelligente pour aider les enfants à apprendre la programmation, la conception et l’impression 3D. Son papa, Shubha Govil, est cadre supérieur à Cisco, la multinationale spécialisée dans la technologie, et emmène son fils à la Maker Faire depuis ses 4 ans.

maker faire o watch

La Maker Faire, fournisseuse d’idée

Difficile de traduire en français le terme maker movement, voyez ça comme des bricoleurs savants qui forment une communauté connectée via Internet. Ils organisent des événements depuis plusieurs années déjà, les Maker Faires, pour y exhiber leurs compétences.

Plus de 1300 makers se sont ainsi rendus à la 11e édition de l’événement de la baie de San Francisco, dont Omkar avec sa smartwatch créée par ses soins.

Les responsables du Maker Faire n’hésitent pas à décrire l’événement comme « le plus grand spectacle au monde » :

[blockquote style= »1″]La Maker Faire est une présentation conviviale d’inventions, de créativité, d’ingéniosité et célèbre le mouvement Maker.[/blockquote]

o watch omkar

Selon un rapport de la compagnie Cisco, le projet d’Omkar aurait germé il y a deux ans, après avoir croisé le chemin d’un certain Quin Etnyre, jeune entrepreneur de 12 ans ayant son propre projet d’enseignement de codage.

Grand fan de la foire Maker, le petit garçon s’y rend chaque année depuis que ses parents l’y autorisent. L’occasion pour lui de découvrir un monde de technologies et de projets en action. C’est ainsi qu’il a découvert la plateforme open source Arduino

La genèse de la montre O Watch

Après avoir commencé avec de petits projets qui rencontrèrent un certain succès, il a voulu partager ce qu’il avait eu la chance d’apprendre avec d’autres enfants, et leur apprendre à réaliser leurs propres projets grâce à Arduino, un microcontrôleur pouvant être programmé.

Son père Shubha a fait part de l’idée de son fils à Cisco, ce qui a donné naissance à « DevNet Kids », un programme qui enseigne la programmation via Arduino aux enfants des autres employés de Cisco.

o watch

Mais c’est finalement à la Maker Fair qu’Omkar a dévoilé sa O Watch, la montre intelligente qui a vu le jour grâce au site de crowfunding Kickstarter dont la campagne a été lancée l’an dernier. Environ 200 montres ont déjà été vendues à un peu plus de 100$ pièce.

Le garçon de 9 ans désirait une Apple Watch depuis ses six ans, mais ses parents avaient refusé, lui suggérant de s’en créer une lui-même. Et c’est ce qu’il a fait.

Son père ne tarit pas d’éloge sur son fils :

[blockquote style= »1″]Omkar a toujours été intéressé par la technologie. Il a toujours voulu voir comment les choses fonctionnent et avait de nouvelles idées. D’abord scotché à son ordinateur, il a ensuite voulu voir ce qu’il y avait dedans. […] Pour nous, en tant que parents, il fallait le soutenir pour que ses projets voient le jour.[/blockquote]

o watch

Le jeune garçon est à présent son propre CEO, n’écoutant qu’à moitié ses parents et restant fixé sur ses propres choix.

L’an dernier, Ed Tech Magazine (une revue américaine) avait rapporté que, bien que la démocratisation de l’impression 3D n’en soit encore qu’à ses débuts, elle a déjà changé le domaine de l’éducation en permettant aux étudiants de transformer leurs rêves en réalité, comme ce fut le cas avec Omkar : le jeune créateur avait effectivement utilisé cette technologie de l’impression 3D pour donner vie à l’O Watch.

o watch

Quant à la montre en soit : O Watch peut être utilisée pour jouer à des jeux, calculer des valeurs, détecter la température ambiante, mesurer l’altitude et la pression de l’air. Utile pour les randonnées en famille, affirme son créateur.

En plus de sa smartwatch, le jeune indien américain pense déjà plus loin : il développe une idée de console de jeu que les enfants pourraient programmer, qu’il songe à présenter à la prochaine Maker Faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.