in

Lexus prend le pouls de ses utilisateurs

Lexus Heatbeat car, la nouvelle voiture connectée

Dernièrement, Lexus a annoncé la création d’un partenariat avec M&C Saatchi. Le but : mettre au point une voiture qui retranscrit le rythme cardiaque du conducteur en temps réel.

Le chauffeur relié à sa voiture …

Une peinture sensitive. Après avoir fait sensation sur le web en annonçant son projet d’hoverboard, Lexus continue sur sa lancée. En partenariat avec l’entreprise publicitaire M&C Saatchi, le constructeur automobile a ainsi mis au point un véhicule au revêtement extérieur sensitif, qui réagit en temps réel aux battements cardiaques du conducteur. Tandis que bon nombre d’entreprises pensent à commencer la production de voitures connectées, Lexus a pris de l’avance dans le domaine. Après 6 mois de travail acharné, ce revêtement a été adapté à un modèle de Lexus RC­F pour les premiers tests. Alors que le projet des sièges mesurant l’activité cardiaque de Ford est toujours en stand-­by, Lexus fait office de précurseur. Le principe de ce concept est relativement simple. Par l’intermédiaire d’un capteur d’activité cardiaque relié au chauffeur, une table de contrôle va convertir l’impulsion électrique en message électronique, et le transmettre au revêtement sensitif. Ainsi, la peinture de la voiture va s’adapter au pouls du conducteur et le retranscrire en temps réel. Une idée aussi originale que novatrice.

Un projet en attente ?

Même si l’aspect esthétique de la « Heartbeat Car » est un sujet de conversation évident, l’utilité d’un tel système interroge. Comme le rapporte The Verge, cette technologie pourrait permettre de réduire considérablement le nombre d’accidents de la route. En effet, si le conducteur s’endort ou fait un malaise, la peinture retranscrit cet événement et permet aux passants d’intervenir. Par ailleurs, la relation homme – automobile n’aura jamais été aussi forte. En plus de prévenir tout risque d’accident, la peinture permettrait de parfaitement illustrer les sensations procurées par la conduite d’un véhicule. Virage serré, accélération subite ou encore bien­être au volant, toutes les émotions du conducteur seront visibles sur les flancs de l’automobile. Néanmoins, les clients potentiels vont devoir patienter. Si le projet a récemment été dévoilé au grand public, ni Lexus ni M&C Saatchi ne croient en la production d’une telle machine à grande échelle, tout du moins à l’heure actuelle. Malgré tout, de nouvelles informations sur le projet « Heartbeat Car » devraient être révélées sous peu. De quoi mettre en haleine les amoureux du volant.

Le rythme cardiaque du chauffeur est retranscrit sur la peinture

source