in

Banni du CES, un sex-toy féminin récupère finalement son prix

Sex toy féminin Osé massager

Même si elle a récupéré son prix, la société créatrice du sex toy féminin n’est pas sûre d’être la bienvenue au prochain CES.

L’incident avait fait couler beaucoup d’encre en début d’année. Les organisateurs du CES avaient banni Osé massager, un sex toy robotique féminin censé être primé au salon. Lora DiCarlo, le fabricant de l’objet de la discorde, a finalement pu obtenir sa récompense.

Le CES change d’avis sur le sex toy féminin

Le sex toy féminin de Lora DiCarlo devait recevoir le CES Innovation Award dans la catégorie « robotique et drones » lors du CES 2019. Le CES est le plus grand salon consacré aux produits électroniques grand public. La Consumer Technology Association ou CTA, l’organisme derrière le salon, a ainsi accepté d’envoyer la récompense au fabricant. De plus, l’association avoue avoir mal géré le prix. Mais elle se félicite du débat lancé sur la place des sex toys lors de l’événement.

Sex toy féminin Osé massager de Lora DiCarlo

Les choses vont bouger au CES

Néanmoins, la CTA reste obscure sur les mesures qu’elle envisage pour éviter que ce genre d’incidents se reproduise dans le futur. Pour l’instant, elle fait simplement savoir que des changements seront annoncés dans les mois précédant le CES 2020. Entre autres, les changements devraient clarifier les incohérences des politiques actuelles de la CTA vis-à-vis du sexe. En effet, des gadgets sexuels avaient auparavant fait partie du salon. D’autres, comme le sex toy féminin Osé massager, ont été bannis sans plus d’explications. Le CES semble donc vouloir clarifier sa position une bonne fois pour toute, sans encore savoir quelle décision prendre.

Des possibilités, rien de sûr…

Selon des bruits de couloir, les sex toys féminins (et les autres) pourraient intégrer une section « santé et bien-être » pendant le show. Une bonne idée, mais rien n’est fixé. Pour cause, le CES ne compte actuellement aucune section dédiée à la santé. Une chose est sure cependant. Le CES n’est pas connu pour son ouverture aux femmes. D’autant que les visiteurs du salon sont majoritairement de sexe masculin. Le staff de Lora DiCarlo, lui, se compose essentiellement de femmes. Et elles désirent de réels changements au salon.

Pour l’heure, Lora DiCarlo reste donc dans l’expectative quant à une éventuelle présence à l’édition 2020 du CES. Cela n’empêche pas l’entreprise de commercialiser son sex toy féminin Osé massager. Les livraisons commencent à l’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *