in , ,

Volvo TF-X : La première voiture volante au monde en vente en octobre

voiture volante volvo tf-x

Volvo lance les précommandes de la première voiture volante au monde à partir du mois d’octobre. Une information révélée par Xinhua, une agence de presse chinoise .

On est en 2018 et dans un mois, n’importe qui pourra acheter une voiture volante. Après Uber et la Nasa, c’est au tour de Volvo de s’attaquer au marché de la mobilité aérienne et personnelle. TF-X. C’est ce qu’a annoncé Xinhua, une agence de presse en Chine. La société Terrafugia, qui appartient à Volvo, lance les précommandes des premiers engins volants en octobre prochain. La TF-X se range au garage, peut rouler sur la route, mais surtout voler à une vitesse de pointe de 320 km/h sur une distance de 640 km. Pour le moment, aucune image du produit n’a été dévoilée. Seulement une vidéo de présentation en animation 3D.

voiture volante dans le garage

Le véhicule sort du garage de son propriétaire, roule un petit peu sur terre, puis déploie ses hélices pour décoller à la façon d’un drone. La voiture volante arbore un design très particulier, qui se rapproche plus d’un bateau que d’un appareil volant comme on en voit dans Blade Runner. La TF-X est présentée en version deux portes, mais d’après nos confrères de LADbible, une version quatre portes verra aussi le jour. Aucune information sur le prix, ni la date définitive de livraison pour le moment.

Une voiture volante électrique et autonome vraiment légale ?

voiture volante sur la route

N’importe qui pourra l’acheter, oui, mais pour pouvoir utiliser il faut être diplômé en tant que pilote d’avion. La voiture volante est autonome. Il suffit de lui indiquer sa destination pour qu’elle décolle et vous y amène. Elle possède un moteur hybride électrique.

Chris Jaran, PDG de Terrafugia, a déclaré : « Le TF-X ne nécessitera pas d’aéroport pour le décollage et l’atterrissage, et il circulera sur toutes les routes et autoroutes. »

On a toutefois du mal à comprendre si voler en voiture volante est légal ou pas en France et ailleurs. Entre de mauvaises mains, cela pourrait devenir une arme dans une attaque suicide par exemple. De plus, nous n’avons aucune information sur les systèmes de sécurité qui pourraient se déclencher en cas d’avarie ou de manque de carburant. Chris Jaran essaye toutefois de nous rassurer. « Nous sommes au point critique où nous pouvons mettre en œuvre les meilleures caractéristiques de conception en fonction d’années de vol et de tests de conduite. Cela améliorera la fonction, la sécurité et l’esthétique pour une expérience de conduite et de vol optimale. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *