in ,

Un coup de portière à 910 dollars transforme un Fisker Ocean en épave

Le 15 mars dernier, Joy Wanner, une propriétaire d'un Fisker Ocean, a été impliquée dans un léger accrochage avec un autre véhicule. Bien que les dommages aient été estimés à seulement 910 dollars (environ 850 euros), son a pris la décision radicale de condamner le SUV électrique à l'épave.

Joy Wanner, une Américaine résidant dans l'État du Michigan, a récemment vécu une mésaventure des plus déconcertantes avec son SUV Fisker Ocean flambant neuf. Dès les premiers jours après la livraison de son haut de gamme, elle a été confrontée à une pléthore de défaillances techniques agaçantes.

La casse, seule option envisageable

Le système de navigation, élément crucial d'un véhicule moderne, s'est avéré être une véritable source de frustration, affichant fréquemment des bugs et des dysfonctionnements. De plus, la clé du véhicule, outil indispensable pour accéder à l'habitacle, a elle aussi connu des ratés à répétition, ajoutant ainsi à l'inconfort de l'automobiliste.

Cependant, le point culminant de cette infortune a été atteint le 15 mars dernier. Lors d'un léger accrochage avec une autre voiture, une charnière de portière et une partie de la carrosserie ont été endommagées. Bien que l'expert ait estimé les réparations à environ 910 dollars, un rebondissement inattendu allait avoir lieu.

YouTube video

Face à l'incapacité du constructeur Fisker, en proie à des difficultés financières, de fournir les pièces de rechange nécessaires, l'assurance automobile a pris une décision radicale. Au lieu d'engager des frais de réparation, elle a choisi de verser une indemnité substantielle de près de 53 000 dollars à la propriétaire, condamnant ainsi le SUV Fisker Ocean flambant neuf à être envoyé à la casse.

Une issue presque bienvenue

Malgré le choc initial, Joy Wanner a accueilli cette issue avec un certain soulagement. Selon ses propres mots, son expérience quotidienne avec le Fisker Ocean était devenue un véritable calvaire, émaillée de dysfonctionnements récurrents qui entachaient le plaisir de conduite.

Cette affaire met en lumière les défis auxquels sont confrontés les constructeurs automobiles émergents, notamment en ce qui concerne l'approvisionnement en pièces détachées et le support technique après-vente.

Pour les véhicules récents, la moindre pénurie de composants peut rapidement se transformer en crise. En effet, sans pièces disponibles, les réparations deviennent impossibles, obligeant les propriétaires à immobiliser leurs véhicules ou à envisager leur remplacement prématuré.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *