in ,

Pourquoi de plus en plus de sportifs laissent tomber les montres connectées ?

Mesurer le nombre de pas que l'on fait chaque jour, suivre son rythme cardiaque, son allure ou son dénivelé moyen lors d'un jogging sont des paramètres que les sportifs aiment mesurer. Mais cette numérisation de l'activité physique commence à être pénible pour les sportifs qui peuvent se passer de leurs montres connectées.

En effet, ces dispositifs embarqués servent à des fins de motivation. Mais on assiste actuellement à un ralentissement de ce marché.

Certains sportifs n'utilisent pas les montres connectées longtemps

Si certains groupes de population ont moins accès à ces technologies embarquées, d'autres les utilisent généralement après une période d'utilisation limitée. Plusieurs raisons expliquent ces décisions. Cela peut-être dû à une surcharge logistique.

L'interprétation des données peut être trop chronophage. Certaines montres connectées manquent de précision et de fiabilité, ce qui peut énerver certains sportifs. Et il est parfois difficile d'interpréter et d'utiliser certains modèles de .

Des appareils qui stoppent le plaisir de courir pour lui-même

L'autre raison qui pourrait expliquer le rejet de ces dispositifs peut être le résultat d'une détérioration de la qualité de l'expérience sportive lorsqu'ils sont utilisés. Pour certains sportifs, le fait de chiffrer une activité via sa montre connectée l'amène à la vivre davantage comme un travail forcé. Ce n'est plus un loisir libre.

La motivation du sportif tend alors à être supplantée par les récompenses, les comparaisons ou le contrôle mutuel que la smartwatch impose implicitement. L'appel constant à l'excellence peut conduire à une peur anticipée de l'échec.

L'individu peut alors ressentir de la honte et de la culpabilité en cas de contre performance. Ce qui crée une surcharge cognitive considérable. C'est pourquoi, de nombreuses personnes préfèrent se déconnecter de ces appareils.

Une envie de déconnexion totale et l'adoption d'un mode de vie plus minimaliste

Certains sportifs utilisant des montres connectées adoptent également de nouvelles résolutions. Et l'attitude de rejet de ces appareils peut alors être liée à l'émergence de valeurs minimalistes. Il s'agit de privilégier la sobriété au fait d'être suréquipé. C'est plus facile pour effectuer un simple parcours est plus relaxant. Il s'agit de retrouver une forme de liberté perdue, de légèreté, voire de résonance.

Vu sous un autre angle, le retrait de la smartwatch pourrait aussi être un acte de résistance. Cela peut avoir une forte signification tactique, philosophique ou même spirituelle. Il peut s'agir d'une volonté de rompre avec ce qui est perçu comme un système de surveillance généralisée.

La manipulation d'une smartwatch nécessite parfois trop d'attention

Enfin, certains sportifs ont également noté que le simple fait de porter une montre connectée les incitait à trop focaliser leur attention dessus. Les chiffres priment souvent au détriment des techniques de course. Ce qui ne permet pas vraiment de s'améliorer. De plus, de nombreux coureurs font fi de l'environnement extérieur ou de leurs sensations corporelles au profit de ces données.

Et ce qui est particulièrement mauvais, c'est la dépendance que l'utilisation des smartwatch engendre. Les personnes ayant l'habitude d'employer ces dispositifs sont facilement déstabilisées quand elles les enlèvent. Privés de leur outil, les coureurs sont le plus souvent incapables d'inhiber le geste réflexe de la consulter.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *