in ,

Google Glass nous en met plein la vue avec ses quatre montures !

Rappelons que le projet Google glass est un programme de recherche et de développement mis au point par Google autour de la création d’une paire de lunettes avec une réalité augmentée. Aujourd’hui, ce géant du web voit encore plus grand avec ses quatre montures entièrement compatibles avec des verres correcteurs. Une réalité pas seulement technologique. Esthétique également.

Google : un génie en tout…ou presque !

Les lunettes Google glass ont essuyé toutes les éloges, jusqu’à être qualifiées de 

meilleure invention de l’année
par le magazine américain Time Magazine. Google pense même à les commercialiser cette année. Mais à quoi servent-elles au juste ?  Elles sont capables d’afficher des informations sur leur surface grâce à un petit écran. Puis, ces données se juxtaposent à ce que l’on voit naturellement. C’est ce qu’on appelle la réalité augmentée.

Google n’est pas seulement un géant technophile, il veille également à l’esthétisme de ses objets puisque qu’il décline le modèle en quatre montures différentes. Le plus : elles s’adaptent parfaitement à des verres correcteurs.

Cependant, on risque de voir rouge avec Google Glass. En effet, seules les personnes intégrées au programme Explorer peuvent posséder une paire. Mais ce n’est  pas le seul frein à leur acquisition. En effet, ces dernières doivent être munies d’une prescription pour des lunettes de vue et passer commande auprès d’un opticien agrée. Et c’est là que ça se complique car pour le moment ils se font rares et sont uniquement basés à New-York, Los Angeles et San Francisco.

Un prix à faire pâlir

Google a beau être un génie du web et des objets connectés, on ne peut pas en dire autant du prix ! Ce petit bijou technologique ne sera qu’à la portée des gros porte-monnaie. Selon le New York Times, il faudra débourser 1 500 dollars pour Google Glass ainsi que 225 dollars supplémentaires pour la monture. Sans oublier le prix des verres… Toutefois, Google devrait commercialiser ses lunettes 2.0 fin 2014 avec un prix qui devrait descendre sous la barre des 1 000 dollars.