in ,

Les voitures électriques chinoises coûteront bientôt plus chers : blâmez cette taxe !

Les voitures électriques chinoises ne seront plus aussi abordables avec cette nouvelle taxe prévue pour les restreindre davantage sur le marché européen. Une nouvelle qui ne va pas faire que des heureux !

, Geely, Denza, Aiways…devront revoir le prix de leurs voitures électriques en hausse sur le marché européen ! En effet, la Commission européenne envisagerait d'instaurer une nouvelle taxe au détriment des voitures électriques chinoises. Cela a pour objectif l'instauration des droits de douane. De quoi impacter le prix des voitures électriques importées de Chine dans peu de temps. Explication !

Une nouvelle taxe : pour contrer la subvention de l'Etat chinois 

Si la Commission européenne a pris cette décision c'est pour rendre compétitif les voitures électriques fabriquées en Europe. En effet, le 5 mars 2024, la Commission avait présenté un document mentionnant que les voitures électriques chinoises bénéficient des subventions de la part de Pékin. Ces subventions handicaperaient les constructeurs européens et les mettraient sur un marché concurrentiel déloyal. 

Une nouvelle taxe : pour limiter l'importation des voitures électriques chinoises

La Commission européenne a constaté une augmentation de 14 % des importations de véhicules chinoises sur le continent européen depuis le début de l'enquête qu'elle a menée en septembre 2023. Cela est surtout favorisé par des réductions intéressantes et des prix plus que compétitifs offerts par les constructeurs chinois sur leurs modèles. Face à cette stratégie marketing agressive, Ursula von der Leyen à proposer l'instauration d'une nouvelle taxe dans le but de protéger les fabricants européens dans la guerre des prix.

Quand est-ce que cette nouvelle taxe sera appliquée sur l'ensemble du marché européen ?

La Commission européenne envisage d'instaurer des droits de douane provisoires dès juillet 2024. Cela aura pour objectif de contrer les subventions appliquées par le gouvernement chinois ainsi que le trop de pression que les constructeurs de VE chinoises appliquent sur les fabricants européens.

Comment la France va appliquer cette décision de la Commission européenne ?

La China Chamber of Commerce to the EU (CCCEU) a réagi à cette décision en se disant « fortement déçue », soulignant que la tendance actuelle des importations reflète simplement la demande des automobilistes européens. Par ailleurs, la France a déjà pris des mesures rendant les modèles chinois inéligibles au bonus écologique version 2024. Cela se traduit par des critères environnementaux stricts qui pénalisent les constructeurs chinois.

YouTube video

En résumé, la Commission européenne envisage d'instaurer une nouvelle taxe sur les voitures électriques chinoises. Cette décision a été prise afin de répondre aux subventions gouvernementales jugées déloyales envers les constructeurs européens.

Cette taxation pourrait entrer en vigueur dès juillet 2024. Cela a déjà suscité de vives réactions de la part de la Chine prônant un protectionnisme déloyal. Est-ce que vous êtes pour ou contre cette nouvelle taxation ? N'hésitez pas à nous partager vos réflexions dans les commentaires.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *