in ,

À seulement 9000 euros, cette voiture électrique chinoise sort gagnante de la guerre des prix !

lance une nouvelle voiture électrique à 9 000 euros ! Le bonheur pour les usagers qui rêvent de rouler au vert mais le cauchemar pour les autres constructeurs automobiles…

BYD, le constructeur chinois de véhicules électriques, vient de lancer une nouvelle version de son modèle Seagull, la «  Edition », qui casse encore les prix sur le marché. Proposée à partir de 69 800 yuan, soit environ 8 901 euros, cette voiture électrique vise à alimenter la guerre des prix redoutée par les autres constructeurs automobiles. Envie d'en savoir plus ? La suite ci-dessous !

La « Honor Edition » : la voiture électrique la moins chère au monde jusqu'à ce jour

La BYD Seagull EV Honor Edition est présentée comme la voiture électrique la moins chère de la marque. Proposée à 69 800 yuans en Chine, soit environ 9 000 euros, cette version est 5 % moins chère que la précédente. Avec ce modèle, BYD cherche à démontrer que l'électrique est l'avenir. Le constructeur chinois est en passe de concurrencer les véhicules à essence.

YouTube video

Que vaut cette voiture électrique à 9 000 euros ?

La Seagull est équipée de batteries BYD Blade de 30,08 kWh ou de 38,88 kWh, offrant respectivement une autonomie de 305 km ou de 405 km en cycle CLTC. Trois versions sont disponibles :

  • Active à 69 800 yuan
  • Free à 75 800 yuan
  • Flying à 85 800 yuan

De plus, la batterie de la nouvelle Seagull peut se charger rapidement. Elle peut passer de 30 % à 80 % en seulement 30 minutes. L'intérieur est équipé d'un écran rotatif de 10,1 pouces. Ce dernier est  l'interface qui permet d'accéder à DiLink, le système d'info-divertissement de BYD.

Est-ce que cette voiture à moins de 9 000 euros sera disponible en Europe ?

Il faut noter que cette voiture électrique à 9 000 euros n'est pas encore disponible en dehors de la Chine. Toutefois, BYD a des ambitions en Europe. En effet, le constructeur automobile a récemment annoncé son arrivée sur le marché européen avec son SUV Seal U. Ce modèle pourrait potentiellement concurrencer des marques telles que .

L'arrivée de véhicules électriques à bas prix en provenance de Chine suscite des inquiétudes auprès des constructeurs européens. Certains acteurs, tels que le PDG de Stellantis, expriment des préoccupations quant à la guerre des prix sur les voitures électriques. Cela aura des répercussions sur les marges des constructeurs. Peut-être que la nouvelle taxation des voitures chinoises arrivées en Europe pourra y remédier…

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *