in , ,

L’indemnité vélo gagne du terrain dans les entreprises belges

Depuis le 1ᵉʳ mai 2023, il est obligatoire pour les employeurs du secteur privé de verser une indemnité kilométrique aux travailleurs qui se rendent au travail à vélo. Selon une analyse d'Acerta Consult, cette indemnité kilométrique moyenne pour le vélo a augmenté de 11% par rapport à l'année précédente, passant de 0,24 euro/km à près de 0,27 euro/km.

Qui n'aimerait pas se faire un peu plus d'argent en optant pour un moyen de transport écologique ? Un rêve cependant possible grâce à l'indemnité kilométrique vélo obligatoire dans le secteur privé en Belgique. Cette mesure, entrée en vigueur le 1ᵉʳ mai 2023, contraint les employeurs à rémunérer leurs collaborateurs qui se rendent au travail à bicyclette. Une aubaine financière et écologique pour les travailleurs !

Des montants revus à la hausse

Avant l'instauration de cette obligation, l'indemnité moyenne pour les cyclistes s'élevait à 0,24 euro par kilomètre parcouru. Un an plus tard, ce montant a grimpé à près de 0,27 euro, soit une augmentation de 11 %.

YouTube video

Ce bond s'explique par deux facteurs. D'une part, les entreprises qui ne proposaient aucune compensation financière doivent désormais s'aligner sur le plancher légal fixé à 0,27 euro/km. D'autre part, les sociétés qui avaient déjà mis en place un système d'indemnisation ont revu leurs barèmes à la hausse afin de demeurer compétitives sur le marché de l'emploi.

Une mesure attrayante

Cette prime alléchante présente de multiples avantages pour les employeurs comme pour leurs collaborateurs. Pour les entreprises, l'indemnité kilométrique vélo bénéficie d'un régime fiscal avantageux, puisqu'elle est exonérée de cotisations sociales et d'impôts jusqu'à un certain plafond. Un moyen économique d'augmenter le salaire net de leurs employés sans trop impacter la masse salariale.

Du côté des travailleurs, on constate un engouement grandissant pour la petite reine. L'obligation d'indemniser les cyclistes a certainement contribué à cette dynamique positive. Selon les données d'Acerta Consult, le leasing de vélos pris en charge par l'employeur a bondi, passant de 1,51 % à 1,81 % des travailleurs en un an seulement. Une tendance durable qui mérite d'être encouragée, tant pour les bénéfices financiers qu'elle procure que pour son impact bénéfique sur l'environnement et la santé publique.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *