in

[Critique] The Batman : Robert Pattinson excelle dans la peau du chevalier noir de DC

Il est difficile d’innover notamment pour un personnage aussi connu que Batman. Robert Pattinson et Matt Reeves ont toutefois réussi ce pari avec The Batman.

Matt Reeves, le réalisateur, et Robert Pattinson ont promis quelque chose de frais et de différent pour leur Batman. Ils ont clairement réussi leur pari en se focalisant sur une autre facette du personnage.

La particularité de The Batman, avec Robert Pattinson

Robert Pattinson et Matt Reeves nous livrent ici un nouvel aspect de ce héros masqué, le plus grand détective du monde. Le film penche fortement vers le film noir et offre un monde richement détaillé pour Gotham, se démarquant d’emblée du style du MCU. Reeves a su grâce à son scénario bien ficelé et à Pattinson, une version exaltante du personnage.

L’intrigue se déroule alors que le justicier masqué n’a que deux ans à son actif. Il a patrouillé dans les rues de la ville de Gotham et sème la peur chez les criminels. Ses actions n’ont cependant pas les effets escomptés et en réalité, le résultat est bien pire que jamais.

Paul Dano est aussi excellent dans le rôle du Sphinx

Edward Nashton, alias le Sphinx, le tueur sadique joué par Paul Dano, commence une chasse contre l’élite de la ville de Gotham. Le Sphinx laisse même des indices pour Batman. Il l’envoie directement dans le monde souterrain sombre de la métropole, peuplé par des gens comme Oswald Cobblepot joué par Colin Farrell et Carmine Falcone joué par John Turturro.

Batman se lance alors à la poursuite du tueur sadique. Arriverait-il à découvrir le grand plan du Riddler pour la ville de Gotham avant qu’il ne soit trop tard ?

Une nouvelle expérience visuelle

Avec ce film, Reeves nous plonge vraiment dans le monde de Batman avec un excellent Robert Pattinson. Ils ont su insérer des intrigues tout au long du film pour vous tenir en haleine durant presque trois heures de visionnage.

Alors qu’il passe presque tout son temps dans sa Batsuit, Robert Pattinson est à la hauteur de son rôle de Batman, en faisant preuve d’une performance à toutes épreuves. Le public sent évidemment que les méchants doivent craindre et ont peur du chevalier au masque de chauve-souris.

N’oubliez cependant pas que tout le mérite de l’excellence de ce nouveau Batman ne revient pas qu’à Robert Pattinson et à Matt Reeves. Il y a aussi Paul Dano, le terrifiant et magnétique Sphinx, lui aussi caché dans son costume.

Le film est prévu sortir en salles dès aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.