in ,

La percée des voitures chinoises se confirme en Europe

Le marché automobile européen a définitivement repris des couleurs en ce début d'année 2024. Après une période de turbulences, les immatriculations de voitures neuves ont bondi de 10% en février, frôlant le million d'unités.

Un signe encourageant pour une industrie longtemps ébranlée par les soubresauts économiques et géopolitiques. La montée en puissance des véhicules électriques marque toutefois le pas, éclipsée par le regain d'intérêt pour les motorisations essences. Ces dernières trustent désormais 61% des ventes, un niveau quasi similaire à l'avant-pandémie, au détriment des diesel qui s'effondrent à 15% de part de marché.

L'offensive chinoise

Dans ce contexte de reprise, une tendance se dessine nettement : l'irrésistible progression des voitures made in China. Avec une hausse de 45% sur un an, elles captent aujourd'hui 4% du marché européen, talonnant les véhicules produits au Royaume-Uni ou en Turquie.

YouTube video

C'est surtout sur le créneau du tout-électrique que les constructeurs chinois s'illustrent. Ils raflent une immatriculation sur cinq dans cette catégorie, quand l'Allemagne, pourtant nation phare dans ce domaine, ne progresse que de 8%.

Un succès mitigé

Reste que ce déferlement n'a pour l'heure profité qu'aux marques occidentales assemblant en Chine, comme Tesla, , ou encore . À elles seules, elles concentrent près de 84% des volumes écoulés. Les griffes 100% locales comme BYD ou Nio peinent encore à convaincre, ne représentant que 16% des parts.

Malgré les avancées remarquables des constructeurs automobiles chinois en termes de performances et de compétitivité tarifaire, leur plus grand défi reste de changer la perception des consommateurs européens. Longtemps associées à une image de marques bas de gamme, ces firmes doivent encore gagner leurs galons de sérieux et de qualité. Un processus de reconstruction d'image et de notoriété qui s'inscrit nécessairement dans la durée.

La Sandero, reine du Vieux Continent

Dans ce paysage contrasté, certains acteurs traditionnels se distinguent encore. À commencer par et sa Sandero, qui conserve son trône de voiture la plus populaire du continent grâce à près de 21 000 unités vendues (+13% sur un an). La star roumaine devance le Model Y, pourtant meilleure vente totale en 2023.

Porté par la demande, le trio de tête est complété par la Golf. Un tableau mitigé pour les constructeurs européens, à l'image des replis accusés par Volkswagen, , ou sur leurs terres.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *