in ,

Près de la moitié des réseaux WiFi publics ne seraient pas sécurisés

wifi

Aujourd’hui, de nombreux endroits sont équipés d’accès à Internet par Wifi gratuit, les fameux hotspots WiFi. On en trouve dans les hôtels, les cafés, les gares ou encore les parcs. Ils sont bien pratiques car ils permettent à tout un chacun de connecter à Internet son PC portable, son smartphone ou sa tablette. Et à en croire Google, ces accès publics à Internet devraient bientôt envahir nos villes. Cependant, ces accès au réseau sont-ils bien sécurisés ? Le spécialiste en sécurité informatique, Kaspersky Lab, éditeur de l’antivirus du même nom, entre autres, vient de publier un rapport intéressant sur la sécurité des réseaux WiFi public dans le monde. Mauvaise nouvelle, la France fait partie des pays dont les accès gratuit au WiFi sont les moins sécurisés.

Normalement, les réseaux WiFI domestiques sont tous sécurisés avec des protocoles de chiffrement efficaces comme le WPA ou WPA2. Grâce à ces protocoles, les données qui sont transmises ne peuvent être captées par des personnes malveillantes. Les experts de Kaspersky se sont intéressés à la sécurisation des réseaux WiFi publics et les résultats divergent selon les pays. Pour leur étude, les chercheurs n’ont pris en compte que les pays possédant au moins 10.000 points accès connus par leur entreprise.

32 millions d’accès WiFi analysés par Kaspersky

Sur ces 32 millions d’hotspots analysés, il ressort que la grande majorité, soit plus de 75% d’entre-eux, sont sécurisés de manière efficace avec un protocole soit WPA, soit WPA2. En revanche, 2,6% sont dotés d’un système de cryptage peu efficace et près de 22% ne sont pas sécurisés du tout, tout de même. C’est-à-dire qu’un pirate pourrait facilement intercepter et stocker les données échangées entre un utilisateur et la borne WiFi. Une fois ces données récupérées, la personne malveillante peut alors connaitre les différents identifiants et mots de passe utilisés par sa victime et les utiliser à mauvais escient, par exemple.

wifi

La France n’est malheureusement pas un bon élève en ce qui concerne la sécurisation des hotspots WiFi. En effet, 40% des accès WiFi publics ne sont pas sécurisés dans notre pays. L’hexagone se classe ainsi 9ème dans le classement des pays les moins sécurisés, à peine mieux que les Etats-Unis, 12ème, avec 39% de hotspots non sécurisés. Les nouvelles bornes à New York sont-elles sécurisées ? En Europe de l’ouest, c’est l’Allemagne qui apparait comme le pays le plus sécurisé avec près de 85% des points d’accès dotés du cryptage WPA/WPA2.

Quelques bon conseils

Cependant, même en utilisant une connexion cryptée, les internautes ne sont pas à l’abri des piratages de données. Un pirate peut très bien connaitre le mot de passe pour se connecter et créer un faux hotspot avec un nom un tout petit peu différent auquel se connecteront les utilisateurs sans y faire attention.

wifi

Il est donc conseillé d’utiliser les points d’accès sécurisés. Si vous n’avez pas besoin de mot de passe pour vous connecter, cela veut dire que le hotspot n’est pas sécurisé. N’utilisez que les points d’accès de confiance, ceux dont le nom et le mot de passe vous auront été communiqués par un employé de l’établissement. Coupez le WiFi sur vos dispositifs si vous n’en avez pas besoin. Ils ont tendance à se connecter tout seul, lorsque le point d’accès est connu. Enfin, vous pouvez aussi utiliser un VPN. Le VPN encrypte les données dans un tunnel, les rendant inaccessibles à un pirate éventuel. Différentes solutions sont proposées sur le marché.

Source : Kaspersky Lab

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.