in ,

Un feu de circulation blanc pour booster la fluidité des véhicules autonomes

Un feu de circulation blanc pour booster la fluidité des véhicules autonomes

Des chercheurs de l'Université d'État de Caroline du Nord proposent l'ajout d'un quatrième feu de circulation « blanc » aux intersections pour améliorer la fluidité du trafic avec les véhicules autonomes.

Avec l'arrivée annoncée des véhicules autonomes sur les routes, les experts peaufinent des solutions pour fluidifier la circulation dans les villes et réduire les embouteillages. L'une des pistes les plus prometteuses ? L'ajout d'un quatrième feu à certains carrefours stratégiques.

Le feu blanc, quesaco ?

L'idée peut sembler saugrenue de prime abord, mais elle reposerait sur des bases solides. Baptisé « phase blanche« , ce nouveau signal de circulation exploiterait la capacité des voitures sans conducteur à communiquer entre elles et avec les infrastructures routières.

Une fois activé lorsqu'un nombre suffisant de véhicules autonomes s'accumulent à une intersection, le feu blanc permettrait une traversée coordonnée et optimisée du carrefour. Un véritable ballet orchestré grâce aux échanges de données en temps réel entre ces voitures high-tech.

Objectif : gain de temps et de fluidité

Les modélisations réalisées par les chercheurs laissent envisager des résultats probants. Avec une adoption quasi-généralisée des véhicules autonomes, l'attente aux feux rouges pourrait être réduite de plus d'un quart d'après leurs estimations.

Bien que paradoxal, ce scénario représenterait un gain de temps non négligeable pour tous les usagers de la route, y compris les piétons dont la présence a été intégrée aux dernières simulations.

De la théorie à la pratique

Conscients que leurs travaux ne restent pour l'instant que purement théorique, les scientifiques souhaitent désormais franchir l'étape du monde réel. Ils planchent actuellement sur la mise en place d'une zone en conditions réelles.

L'objectif : observer les interactions entre les différents types de véhicules, les usagers et le système de feux intelligents. Une opportunité de confronter la théorie à la pratique, et pourquoi pas, d'affiner encore un peu plus cette solution d'avenir pour une mobilité urbaine plus fluide.

Les partenaires industriels sont d'ores et déjà conviés à se joindre au projet. Une perspective enthousiasmante pour tous ceux qui rêvent de retrouver un peu de sérénité au volant ou au guidon !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *