in

Cybeel expérimente le container connecté

Pour optimiser les cycles de collecte du verre recyclable, Cybeel a eut l’idée toute simple de connecter un container. 

Comment savoir si un container à verre est plein quand le camion de ramassage passe pour le vider ? C’est pour répondre à cette question que les ingénieurs de Cybeel, une start up parisienne spécialisée dans l’internet des objets, ont imaginé une technologie permettant de mesurer le niveau de remplissage d’un container grâce à un petit boitier gris.

capteur-connecte-cybeel

Container ultra malin

En partenariat avec le Grand Lyon, Cybeel a pu tester il y a quelques mois en conditions réelles son système de capteurs connectés sur les silos à verre. Solution ingénieuse qui donne accès à des données sur le nombre de bouteilles à ramasser mais également à la température à l’intérieur du silo, ceci afin de limiter les risques de départ de feux et d’incendies. De même, il est possible de connaître l’emplacement exact d’un container grâce à la géolocalisation intégrée au capteur. Afin que l’expérience soit complète, Cybeel a pu tester ses capteurs sur différents modèles de containers et dans des endroits de la ville très différents, quartiers résidentiels, bureaux, centre-ville…

Tanguy Jouvet, directeur général de Cybeel, commentait récemment ce programme de « smart container » qui fait partie des axes de développement prioritaires de cette jeune start up :

« Cela nous a permis d’apprendre comment ces containers étaient remplis, et comment ils étaient vidés. On a pu déterminer une date future, avec une certaine précision, de débordement, et donc optimiser les cycles de collecte. Aujourd’hui, les collecteurs déterminent un cycle basé sur leur expérience. Avec cette solution, on optimise les cycles de ramassage, pour diminuer le nombre de rotations ». 

Silo-à-verre-pour-le-Grand-Lyon-jy-arrivetz-architecte11-900x505

A terme, ce type de dispositifs doit donc permettre une meilleure gestion des flux de bouteilles en direction des centres de recyclage. Connectés entre eux, les containers dressent une carte en temps réel qui permet de diriger les camions vers les containers qui doivent être vidés en priorité.

Cybeel, qui vise une commande des villes et des municipalités à l’issu de ce partenariat avec le Grand Lyon, n’est pas la seule entreprise innovante à se positionner sur le marché du smart container. La start up marseillaise Traxens a récemment fait parler d’elle en s’associant avec l’équipementier aéronautique Daher pour tester le programme « smart containers & shelters » qui mixe produit et service avec à la fois la fourniture du container et de ses fonctionnalités connectées. Il semblerait que le smart container soit un secteur de plus qui est en train de prendre son envol. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.