in ,

Alerte: La voiture qui se joue de la gravité arrive bientôt

Alerte: La voiture qui se joue de la gravité arrive bientôt

La start-up californienne ALEF Aeronautics affirme être sur le point de commercialiser la première « vraie voiture volante », le modèle A, capable de voler avec une autonomie de 200 km et de rouler sur 300 km.

Vous rêvez de vous déplacer en voiture sans subir les aléas du trafic terrestre ? Votre rêve pourrait bien devenir réalité d'ici peu. Une société innovante basée en Californie prépare le lancement d'un véhicule révolutionnaire : une voiture capable de s'affranchir des contraintes terrestres en prenant son envol.

Un concept inédit défiant les normes

Cette prouesse technologique est l'œuvre d'ALEF Aeronautics, une start-up de la Silicon Valley. Son produit phare, baptisé « Modèle A« , se distingue radicalement des autres tentatives de « taxis volants » ou d'eVTOL (véhicules électriques à décollage et atterrissage verticaux) présentées jusqu'ici.

Contrairement à ces derniers, le Modèle A n'est pas un simple engin volant, mais bel et bien une authentique voiture capable de rouler sur les routes tout en prenant son envol à la demande.

Une demande déjà forte pour un produit attendu

Le concept séduit déjà de nombreux adeptes de la mobilité futuriste. Pas moins de 3 000 personnes ont d'ores et déjà versé un acompte de 150 dollars pour réserver leur exemplaire du Modèle A, prévu pour un lancement en 2026.

Certes, avec un prix de vente estimé à 300 000 dollars, ce bijou technologique restera d'abord réservé à une clientèle aisée. Mais ALEF Aeronautics travaille déjà sur un second modèle, le « Modèle Z« , qui devrait être commercialisé à un tarif nettement plus abordable, aux alentours de 35 000 dollars, à l'horizon 2035.

Des performances prometteuses pour un avenir aérien

Selon les informations fournies par la société, le Modèle A promet des performances impressionnantes. Grâce à ses huit hélices électriques réparties à l'avant et à l'arrière, ce véhicule futuriste serait capable de voler sur une distance allant jusqu'à 200 km, tout en conservant une autonomie routière de 300 km. De quoi séduire les aventuriers en quête de nouvelles sensations, mais aussi les professionnels soucieux d'optimiser leurs déplacements.

Nul doute que cette innovation suscite autant d'enthousiasme que de scepticisme. Mais si ALEF Aeronautics tient ses promesses, elle pourrait bien bouleverser durablement notre conception de la mobilité individuelle.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *