in

L’Apple Watch pour détecter la maladie de Parkinson

Les montres connectées telles que l'Apple Watch pourraient fournir des données, qui employées par des modèles d'intelligence artificielle, permettraient de détecter la maladie de Parkinson. Et cela, des années avant que les patients n'en présentent les symptômes. C'est incroyable !

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique dégénérative qui apparaît généralement chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Il n'existe pas de traitement curatif pouvant véritablement guérir cette maladie. Voilà pourquoi, c'est un grand pas en avant de pouvoir la déceler en avance grâce aux .

La détection de la maladie de Parkinson grâce à l' Watch

Comme pour de nombreuses maladies dégénératives, un dépistage précoce peut s'avérer essentiel si un patient désire savoir s'il est atteint de la maladie de Parkinson. De cette manière, il est plus facile de réagir en conséquence. Ce mal se soigne, et les traitements actuels se concentrent essentiellement sur la gestion des symptômes.

Malheureusement, les évaluations et les diagnostics actuels sont efficaces si le patient « présente » des symptômes. Il peut s'agir d'une rigidité musculaire, des tremblements ou une détérioration progressive des mouvements. Mais comment faire s'il n'en présente pas ? C'est là que la technologie intervient.

Une étude a montré que les montres connectées produites par Apple (Apple Watch Ultra, Series 8 ou SE 2ème génération) peuvent collecter des données précises sur les constantes de santé de leur utilisateur. Et ces données peuvent ensuite être analysées par des algorithmes d'IA avancés. Ce qui pourrait permettre de détecter la maladie sept ans avant l'apparition de symptômes évidents.

Une avancée très prometteuse dans le domaine de la santé

Le fait de pouvoir dépister la maladie de Parkinson grâce à une est une innovation. Et les chercheurs de l'UK Dementia Research Institute (UKDRI) et du Neuroscience and Mental Health Innovation Institute (NMHII) de l'université de Cardiff sont d'accord sur ce point.

Une étude a en effet été réalisée sur ce sujet selon les sources d'Euronews. Les données de 103 712 participants de la bio-britannique ont servi de preuves attestant que ces nouveaux outils peuvent être d'une grande aide avant que la maladie ne cause de dommages visibles.

Pendant une période de 7 jours, entre 2013 et 2016, ces participants ont été conviés à porter une smartwatch de qualité médicale. Et vers la fin de cette période de , il s'avère que certains d'entre eux portaient des Apple Watch. Il s'agissait des modèles dotées de capteurs de mouvement plus performants que ceux utilisés pendant la première partie de l'étude. Elles ont recueilli les constantes de santé de ces personnes pendant une semaine. Et après analyse des données, l'algorithme a pu prédire avec précision qui développerait la maladie.

YouTube video

Les mesures prises par Apple

Cette étude a donc démontré que l'IA était plus précise que les méthodes actuelles de détection précoce sur lesquelles les médecins s'appuient généralement. En 2022, une société spécialisée dans les données cérébrales (Rune Labs) a reçu l'autorisation de la FDA. Celle-ci leur permet d'utiliser l'Apple Watch pour surveiller les manifestations des patients atteints de la maladie de Parkinson.

Ce qui a entraîné le fait qu'Apple a aussi étudié en interne la possibilité d'utiliser ses montres connectées et l' pour pouvoir anticiper les signaux de la maladie. La marque a également déposé une demande de brevet pour une technologie plus avancée permettant de traiter ou de diagnostiquer la maladie de Parkinson.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *