in

Des pigeons pour sauver les Londoniens de la pollution

Ils sont haïs de la plupart des citadins, mais pourraient bientôt devenir indispensables. A Londres, une escadrille entière de pigeons traverse le ciel pour indiquer en temps réel la qualité de l’air respiré. Une idée développée par la start-up parisienne Plume Labs.

Après avoir permis de sauver de nombreuses vies au cours de la Première Guerre mondiale, les pigeons pourraient une nouvelle fois aider l’Homme à se sortir de l’asphyxie.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=AioUbxrAyaA »]

Equipés de capteurs de pollution mesurant les niveaux d’ozone et de dioxyde d’azote, ces pigeons écolos connectés par GPS sont en fait de réels agents emplumés, devant indiquer aux citadins en l’espace d’un tweet si l’air qu’ils respirent est plus ou moins respirable. Pour être clair, chaque Londonien peut solliciter quand il le souhaite le compte Twitter @PigeonAir en envoyant le nom de leur quartier pour connaître son degré de pollution en temps réel.

Une première mondiale baptisée Pigeon Air Patrol par la start-up parisienne Plume Labs, ayant mis au point une application gratuite offrant une sorte de météo de la pollution dans 300 à travers le monde, dont 40 en France. Alors pourquoi avoir choisi d’en faire bénéficier Londres ? Tout simplement parce que la capitale britannique aurait une pollution atmosphérique qui, selon une étude réalisée par le King’s College, tuerait chaque année environ 9.500 personnes.

Si cette nouvelle patrouille écolo doit encore faire ses preuves, la campagne de communication semble déjà réussite pour l’équipe de Romain Lacombe, fondateur de Plume Labs.

[blockquote style= »1″]Notre campagne vise à aider les Londoniens à mieux comprendre l’impact de la pollution sur leur santé et ce de façon accessible, concrète et immédiate.[/blockquote]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.