in

Tous les films de James Cameron classés du pire au meilleur

films james cameron

D’Aliens à Terminator, en passant par Titanic et Avatar, découvrez le classement des films de James Cameron du pire au meilleur.

James Cameron, l’un des plus grands réalisateurs qu’Hollywood n’a jamais continue de faire son ascension. En 40 ans de carrière, il est aujourd’hui une icône dans l’univers de la science-fiction. Toutefois, si nous jetons un œil sur sa filmographie, il croire que le réalisateur n’a pas beaucoup de titres à son actif. Par contre, chacune de ces réalisations ne cessent de cartonner au box-office.

Tous les manias du cinéma vous diront qu’il ne faut « jamais parier contre James Cameron ». Il suscite l’obsession et l’admiration pour ces œuvres qui dépassent largement les attentes. Parmi les films les plus en vogue du moment, Avatar : La Voie de l’Eau est le représentatif de son succès.

Dépassant le milliard de dollars en matière de recette seulement en deux semaines de diffusion, le film signe le succès du cinéaste malgré les mauvais présages des critiques cinématographiques. En effet, les connaisseurs ont affirmé que le film serait une catastrophe étant donné que c’est un remake du premier volet. Au lieu de cela, Avatar : La Voie de l’Eau est devenu un véritable succès planétaire. Le film a battu tous les records devenant l’un des blockbusters de science-fiction le plus apprécié des temps.

Voici donc le classement des films de James Cameron, du pire au meilleur.

Piranha 2 : Les Tueurs volants (1982)

Disponible en VOD

Après avoir été l’assistant de Roger Corman, James Cameron décroché son premier contrat de réalisateur avec Piranha II : The Spawing (titre original) sorti en 1982. Il faut toutefois admettre que ce deuxième volet ne lui est pas attribué puisqu’au bout de deux semaines de travail, James Cameron avait été licencié par Ovidio G. Assonitis, le producteur italien à l’affiche de la suite de cette série.

Interviewé par Los Angeles Times, le réalisateur affirme que Piranha II n’a pas été sous son pilotage. Toutefois, cela lui a servi de tremplin pour accéder à son rêve de réalisateur. A noter que le film Piranha II : The Spawning fait partie des flops ayant marqués l’histoire du petit écran.  

True Lies (1994)

Disponible en VOD

Remake du film français La Totale sortie en 1991, True Lies est un film d’espionnage, loin de la science-fiction longtemps attribué à James Cameron. En effet, il a connu un franc succès avec Terminator 2 : Judgement Day avant de se tourner vers un film beaucoup plus classique. Trues Lies raconte l’histoire d’Harry Tasker, un espion qui se fait passer pour un vendeur d’ordinateur auprès de sa femme Helen et de sa fille Dana. Bien que le cinéaste ait choisi de travailler avec Arnold Schwarzenegger et Jamie Lie Curtis, le film était un véritable échec au box-office.

Les critiques n’ont pas été tendres avec Cameron dans ce film. Grossièreté, sexisme, xénophobie, autant des termes qui ont résumé la réalisation. Le film a lancé un débat houleux sur les traits représentatifs des Arabes, des musulmans et de femmes à Hollywood. Quoi qu’il en soit, les effets spéciaux et le jeu de rôle des acteurs ont donné du crédit au film. Toutefois, nous pouvons être affirmatifs, True Lies est l’un des pires films de James Cameron !

Avatar : La voie de l’eau (2022)

Disponible sur Disney Plus en 2024 (suivre nos sélections des nouveautés pour rester au courant)

Avatar : La voie de l’eau est la dernière réalisation en date de James Cameron. Bien que nous ne puissions pas encore noter le film, il faut croire que c’est un véritable échec en matière de chef-d’œuvre. Au cours de sa première semaine de diffusion, le film a généré une recette qui frôle le milliard de dollars depuis sa diffusion avec 6 millions d’entrée en France. Toutefois, les critiques cinématographiques affirment qu’il ne reflète pas le talent du réalisateur. En effet, c’est un véritable blockbuster mettant en avant le savoir-faire du réalisateur en matière d’effets spéciaux.

Cependant, le film manque d’histoire et le choix des personnages est trop banal pour un œuvre de telle envergure comparé à son prédécesseur. Les deux premières heures du film semble être ennuyeuses avec des effets visuels jugés trop classiques et répétitifs. La dernière par contre met en avant le talent de Cameron avec des bons effets sonores et visuels des plus satisfaisants. Quoi qu’il en soit, le film semble être bien accueilli par les téléspectateurs.

  • Comment avoir plus de nouveautés sur Disney Plus ?

À cause de la chronologie des médias, le catalogue proposé par Disney Plus en France reste limité par rapport à l’étranger.

Voici comment contourner ces restrictions :

  • Installez un VPN comme NordVPN
  • Lancez le VPN
  • Sélectionnez un serveur situé dans un pays étranger
  • Accédez au catalogue Netflix du pays choisi.

Avatar (2009)

Disponible sur Disney Plus

Avatar a permis à James Cameron d’opter pour des techniques révolutionnaires en matière d’effets spéciaux grâce au 3D. Les effets visuels sont beaucoup plus immersifs avec une création à en couper le souffle. Le réalisateur a pu créer un monde peuplé d’extraterrestres autre que ce que nous connaissons auparavant.  Mais là où Avatar échoue, c’est dans l’histoire et les personnages, tout comme sa suite.

Avatar ressemble à peu près à des films tels que Pocahontas ou Danse avec les loups mettant en avant un sauveur blanc venu aider des indigènes primitifs de l’empiètement de son peuple qui dispose d’une technologie plus avancée que celle de ses sauveurs. Peut-être que derrière le film, Cameron voulait émettre un message auprès des gros industriels sur la surexploitation de la planète. Mais comme nous le savons tous, l’enfer est parfois pavé de bonnes intentions !

Titanic (1997)

Disponible en VOD

Titanic reste l’un des meilleurs films de James Cameron, ce qui lui vaut la cinquième place dans ce classement. Selon les connaisseurs, le film a souffert du trouble dissociatif de la personnalité du cinéaste. D’une part, il avait permis de reconstituer en détails le naufrage tragique du RMS Titanic en 1912. Cela a mis en lumière les atrocités dont certains passagers immigrants ont dû affronter pour aspirer à la liberté.

D’une autre part, nous pouvons aussi profiter de quelques minutes de douceurs avec l’histoire fictive entre Kate Winslet et Leonardo DiCaprio. Cela nous rappelle un peu l’amour tragique entre Roméo et Juliette. Mais dans un film tel que Titanic, une inspiration tirée d’un œuvre de Shakespeare est un peut tirer par les cheveux.

Par contre, dans la seconde moitié du film, James Cameron s’est surpassé en matière d’effets visuels. A la fois fluides et étonnants, ces réalisations sont captivantes tout en plongeant les téléspectateurs au tout début du 19ème siècle. L’histoire en somme devient émouvante avec des décors qui apportent une touche d’unicité au film.

The Abyss (1989)

Disponible en VOD

The Abyss a d’abord été considéré comme le premier faux pas de Cameron en ce qui concerne la réalisation. Le film a été un véritable flop au box-office, rapportant un peu moins de 90 millions de dollars dans le monde entier avec un budget de 45 ou 70 millions de dollars. Les critiques n’étaient ni chaudes ni froides tout simplement parce que la plupart d’entre eux pensent que les 28 minutes de séquences coupées ont contribuées à l’incompréhension du film.

Nous nous  souvenons tous avoir apprécié le montage original du film comme étant captivant, plein de suspense, avec de bons effets et de bonnes performances. Cela permis de donner plus de profondeur aux thèmes du film. La présence des aliens au cœur du film a permis de le pimenter.

A noter toutefois qu’Abyss est l’un des films les plus personnels de Cameron, mais aussi l’un des plus révolutionnaires : C’est la première fois que le réalisateur utilise des images de synthèse, pour créer un pseudopode extraterrestre et un énorme raz-de-marée. Ce signe avant-coureur n’est qu’une des nombreuses raisons pour lesquelles The Abyss, film incompris, se classe à la quatrième position.

Terminator (1984)

Disponible sur MyCanal

Le succès de Cameron a commencé avec The Terminator. Il est devenu l’un des thrillers emblématiques des années 80 tout en étant un classique du genre. Le film a permis au réalisateur de signer sa marque : l’humanité contre la technologie teintée d’une violence viscérale. The Terminator raconte l’histoire d’un assassin cybernétique du futur envoyé dans le passé pour tuer la mère du futur sauveur de l’humanité.

Le film marque également le début des collaborations de Cameron avec Lance Henriksen, Michael Biehn et, bien sûr, Arnold Schwarzenegger. Le rôle de Linda Hamilton s’est transformé tout au long du film. Elle est passée de demoiselle en détresse en héroïne, bien avant que tout Hollywood ait adopté le concept.

The Terminator a également lancé l’approche parfois dérivée de Cameron en matière de narration. En effet, le réalisateur a failli être poursuivi en justice par le légendaire écrivain de science-fiction Harlan Ellison. La raison principale était que ce dernier avait repris des éléments de son épisode « Soldier » de Outer Limits. On le sait tous, la mode n’est qu’un éternel recommencement tout comme les films ! Quelle que soit sa genèse, Terminator reste un thriller plein de suspense et même terrifiant avec un casting parfait. La réalisation est ingénieuse malgré son budget serré.

Aliens : Le retour (1986)

Disponible sur Disney Plus

Il est déjà difficile de tourner la suite des films déjà reconnus, mais James Cameron, de façon incroyable, l’a fait deux fois. Il a inversé complètement les genres. Se débarrassant en grande partie des pièges du premier Alien (1979) de Ridley Scott, Cameron a transformé la suite en une histoire exaltante. Aliens met en scène les soldats charismatiques très appréciés dans les films de guerre traditionnels.

En tête de file, Sigourney Weaver, seule survivante d’Alien, reprend son rôle de Ripley et brise le tabou hollywoodien de la femme héroïne dans les films d’action. Il faut noter que la performance de l’actrice reste l’une des rares à être nommée aux Oscars dans le genre science-fiction.

Même si les Marines de l’espace étaient des archétypes plutôt que des personnages, ils apportaient du souffle au film. Des acteurs comme Bill Paxton, Michael Biehn, Jenette Goldstein et Al Williams leur donnaient de la personnalité, de l’humanité et de l’humour.

Avec un budget relativement modeste de 18 millions de dollars, Cameron a créé une histoire haletante, intense et intimiste. Le film est un parfait mélange de terreur, d’héroïsme et de combat qui est devenue l’un des plus grands blockbusters de science-fiction de tous les temps.  

Terminator 2 : Le Jugement dernier (1991)

Disponible en VOD

La meilleure réalisation de James Cameron parmi ces films est certainement Terminator 2. Le film se base sur la propre vision du réalisateur et ne constitue pas la suite de l’œuvre d’un autre cinéaste. Bien que certains critiques affirment que Terminator 2 n’est autre que le remake de son prédécesseur, le film reste un véritable succès. Il met en avant la signature et la personnalité de Cameron avec un budget largement modeste.

Transformer le méchant du film original en héros est une idée brillante. Schwarzenegger interprète son rôle de cyborg T-800 mais dans le deuxième volet du film, il finit par développer un minimum de sentiments humains à travers sa relation père/fils, John Connor (Edward Furlong).

Outre l’intrigue en elle-même et l’usage des effets spéciaux pour créer le personnage de T-1000 sont un franc succès dans Terminator 2 : Le jugement dernier. James Cameron était le premier à avoir adopté l’image de synthèse dans le milieu cinématographique. L’idée avait été reprise par Steven Spielberg deux ans plus tard dans Jurassic Park.

Avec des effets révolutionnaires et des scènes d’action parfaitement millimétrés, ce film reste une véritable pépite montrant un James Cameron au sommet de son art. C’est certainement la raison pour laquelle la franchise Terminator n’a plus trouvé une suite plausible pour son deuxième volet, le film symbolise la perfection.

En savoir plus sur James Cameron et ses films

Des oscars et des sacres pour un réalisateur spécialisé science-fiction

Connu pour des films basés sur la science-fiction, James Cameron est certainement l’un des réalisateurs les plus récompensés durant sa carrière. Parmi les plus populaires dans son pléthore, il faut certainement noter Titanic. En 12 ans, le film était le plus grand succès au box-office avant qu’il ne soit détrôné par Avatar, un autre film signé James Cameron. Il a reçu 11 oscars, non seulement du meilleur film mais aussi du meilleur réalisateur. Un titre qu’aucun film ne s’est vue attribué jusqu’à présent.

Personne n’avait parié sur le succès de Titanic avec 6 mois de retard pour sa sortie officielle et un budget énorme en matière de réalisation. Mais 20 ans après sa première diffusion, il demeure un incontournable dans le monde cinématographique.

Malgré tous ces succès, tous les films de James Cameron ne sont pas tous de véritables chefs-d’œuvre. Il y a eu des flops qui n’ont pas réellement convaincus les téléspectateurs. Dans ce qui suit, nous allons classer les films de James Cameron du pire au meilleur. Epiques, ces films ont tout de même influencé la pop culture tout en assurant leur développement au cours de ces dernières années.

Pourquoi James Cameron n’a réalisé que 9 longs métrages tout au long de sa carrière ?

James Cameron n’a réalisé que 9 longs métrages au cours de 40 ans de carrière. Bien qu’il ait collaboré avec d’autres réalisateurs sur des projets divers, à l’instar de téléfilms et de films documentaires, seuls 9 d’entre eux portent sa signature. Malgré cela, les œuvres de cinéastes demeurent inégalés. On peut croire que c’est une véritable légende du 7ème art.

Les œuvres de Cameron ne cessent de muer, c’est ce qui fait sa différence. Chaque film surpasse son prédécesseur que ce soit sur le plan narratif, culturel ou technologique. Cependant, entre chaque film, il met une décennie avant de se mettre derrière l’écran. C’est certainement la raison pour laquelle il arrive à casser au box-office à chaque sortie de ses films.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *