in

Oppo lance sa Watch en France avec Wear OS sous le capot

montre connectée Oppo watch

Après la Chine et le Royaume-Uni, Oppo annonce la commercialisation de sa montre connectée Watch en France, promettant une grande autonomie et Wear OS.

Néanmoins, le fabricant a quelque peu modifié son appareil pour cette sortie. Ainsi, on ne retrouve plus l’ECG présent sur la smartwatch sur le marché chinois. De fait, ceci handicapera le modèle face à une compétition féroce comprenant l’Apple Watch.

Le reste des spécifications de la montre tentera de faire oublier ce camouflet. Disponible en deux tailles 41 et 46 mm, l’engin dispose ainsi d’un écran AMOLED incurvé, respectivement de 1,91 pouce et 1,6 pouce. Pour note, 1,91 pouce est l’une des plus grandes diagonales que l’on peut porter à son poignet. De plus, la version 46 mm aura la 4G.

[bzkshopping keyword= »Oppo Watch montre connectée smartwatch » count= »2″ template= »grid »]

En lieu et place d’un ECG, on a droit à un capteur PPG pour le suivi du cœur. Pour le sport, on peut compter sur un GPS. Malheureusement, seules 5 activités sont reconnues : course, cyclisme, natation, perte de calories et marche. Bonne nouvelle, on peut synchroniser ses données à Google Fit et HeyTap Health.

Pour vous suivre dans l’eau, l’Oppo Watch est étanche. Par contre, cette étanchéité varie selon le modèle : jusqu’à 50 m de profondeur pour la version 46 mm contre seulement 30 m pour la 41 mm.

L’Oppo Watch met en avant l’autonomie et Wear OS

Si son design n’a rien d’original, étant fortement inspiré de la montre connectée d’Apple, le nouvel appareil d’Oppo a d’autres priorités. Avant tout, le Chinois met en avant 21 jours d’autonomie.

Mais cette performance s’obtient via un mode économie qui réduit les fonctionnalités disponibles, notamment le GPS (mais pas le cardiofréquencemètre ni le podomètre). En utilisation normale, on peut espérer 2 jours loin d’un chargeur, et seulement 15 h ou 10 h avec le GPS activé pour les versions 46 mm et 41 mm, respectivement.

Cependant, on pourra tirer 16 h d’utilisation après seulement 15 min de recharge pour compenser cette autonomie moyenne. Standard comme le sont la RAM (1 Go) et le stockage (8 Go). À cela s’ajoute un processeur Snapdragon Wear 3100, déjà dépassé.

Mais Oppo n’a pas dit son dernier mot. En effet, l’entreprise a réussi à conserver bon nombre des fonctionnalités de la version chinoise tout en changeant de système : le Wear OS de Google remplace Color OS. Ceci ouvre les portes aux applications du Play Store ainsi qu’à Google Pay.

Seule l’Oppo Watch 41 mm a été officiellement disponible à partir du 3 au Royaume-Uni pour 229 £ (environ 255 €). La version 46 mm ne sera disponible qu’en octobre au prix de 369 £ (environ 411 €). Des tarifs qui placent la montre connectée dans le haut de gamme, là où Amazfit vise les petits budgets.

En France, 3 modèles seront disponible :

  • 41 mm avec connexion WiFi : 249 euros.
  • 46 mm avec connexion WiFi : 329 euros.
  • 46 mm avec connexion 4G LTE : 349 euros.

Sortie prévue le 2 octobre pour les versions WiFi. Il faudra attendre le 22 octobre pour acheter la déclinaison 4G. En attendant, découvrez notre comparatif des meilleures montres connectées disponibles.

One Comment

Commenter
  1. après 1 mois d’acquisition (mai 2021) / utilisation de la 46 LTE

    autonomie environ 3 jours en l’éteignant la nuit, et en bluetooth toute la journée, avec quelques appels / messages

    satisfaction globale

    effectivement, ainsi que je l’ai lu par ci par là, pour le prix il pourrait y avoir un saturomètre / oxymètre

    concernant la taille, de l’objet, 46 mm de hauteur ce n’est pas si maousse ; les photos du site donnent l’impression d’un écran géant ; mais je fais du 7 en taille de gants et mon tour de poignet est de 17 cl ce qui est relativement modeste ; et bien la montre ne déborde nullement ; donc pas si grande ce cela ; l’avantage par contre est sa relativement faible épaisseur

    deux bémols

    le prix d’un chargeur supplémentaire, propriétaire, certes rapide

    et surtout le fait, non évident voire occulte, sur le site d’Oppo comme sur celui d’Orange, qu’il faut disposer impérativement non seulement d’un smartphone android et de wearos, mais surtout d’un smarphone récent et doté de la fonctionnalité VoLTE, si l’on souhaite installer une eSIM

    dans le cas contraire, soit il faut doubler le budget pour le smartphone en question, soit en « emprunter » un , soit se résigner à n’utiliser que la fonction bluetooth, mais alors le surcoût du modèle LTE est élevé

    pour ma part, c’est la jungle, et en 1 mois de palabres il ne m’a pas été proposé de solution honorable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.