in

Puce de paiement sous-cutanés : l’avenir ou cauchemar technologique ?

La puce de paiement sous-cutanée est prévue remplacer les autres options habituelles de paiement. On ne sait cependant pas si elle réussira à convaincre le monde.

Près de 17 milliards de cartes bancaires circulent en ce moment pour permettre le transport quotidien de capitaux dans le monde. Quelques usagers considèrent le paiement mobile ou via carte bancaire comme dépassés. Ils voient l’implantation sous-cutanée d’une puce de paiement comme l’avenir.

Le paiement au style cyborg

Wojtek Paprota, le fondateur et le directeur général de la startup Walletmor, a annoncé une puce de paiement ouvert acceptée mondialement. Paprota s’est fait aider par Amal Graafstra pour développer cette puce de paiement implantable en sous-cutanée. Cette puce fonctionne à l’aide de la technologie de communication NFC. C’est le même système de paiement que celui utilisé dans les smartphones pour Apple Pay. Pour les logiciels et la cybersécurité, Paprota collaborerait avec des entreprises tierces.

Le prototype est accessible en Europe. L’utilisateur devra donc le commander pour 199 euros sur le site web de l’entreprise. Il devra ensuite ouvrir une iCard correspondante. S’il se trouve au Royaume-Uni, il devra ouvrir un compte Much Better.com. L’usager se crée ainsi un portefeuille numérique pouvant être lié à la puce sous-cutanée grâce à un simple code d’activation.

Il serait ainsi plus facile de payer ses courses. L’usager portant une puce de paiement implantée dans le bras, n’aurait plus besoin de sortir ses cartes bancaires ou son téléphone.

La puce de paiement sous-cutanée : L’avenir ?

Paprota est confiant sur l’avenir de sa puce de paiement sous-cutanée. Il faut cependant admettre qu’elle reste relativement chère par rapport aux cartes bancaires. D’autant plus que ces dernières n’ont pas besoin d’être insérées physiquement dans le corps.

La puce de paiement sous-cutanée ne fournit aucune autre option supplémentaire à celles fournies par les autres moyens de paiement. Avec elle, vous n’aurez plus à craindre de l’oublier chez vous ni de vous la faire arracher par des voleurs. Cependant, il faudra plus que la perspective d’économiser quelques sous pour réussir à convaincre tout le monde à l’adopter. D’autant plus qu’il leur faudrait accepter une intervention chirurgicale aussi minime soit-elle.

Walletmor veut ajouter d’autres applications à la puce de paiement sous-cutanée pour en faire un écosystème à part entière. Cela pourrait faire pencher la balance à sa faveur pour son adoption par le plus grand nombre d’utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.