in

Les drones Parrot se piratent aussi

Les chercheurs en sécurité continuent de traquer les failles des systèmes connectés. Après les voitures connectées et le GPS du Phantom de DJI, c’est au tour des drones de Parrot d’être hackés.

C’est au cours de la Def Con qui s’est tenue comme chaque année à Las Vegas que des petits génies de l’informatique ont pu faire une démonstration de leurs talents en traquant les failles des dispositifs connectés. Parmi ceux-ci, les drones de la marque française Parrot ont eux aussi pu être piratés par une équipe de chercheurs en sécurité. Deux failles ont été exploitées afin de détourner les modèles. La première, a permis de déconnecter le pilote d’un modèle Bebop alors qu’il était en vol, permettant ainsi au hacker de prendre le contrôle de l’appareil.

La deuxième a carrément causé le crash du drone, en coupant l’ordinateur de bord de l’objet. La connexion Wi-Fi utilisée pour piloter les drones est ouverte et donc peu sécurisé, il est assez simple pour un hacker souhaitant jouer un mauvais tour à un utilisateur de lui subtiliser son objet ou de le faire se crasher au sol. Contacté par Ars Technica, Parrot a déclaré avoir conscience de l’existence de ces failles de sécurité, mais n’aurait en revanche pas précisé s’il avait l’intention de régler ou non le problème.

Source

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.