in

A la conquête des 5 sens: les robots sont dotés du sens du toucher

Aller toujours plus loin dans la découverte robotique. C’est une phrase que mettent en pratique les chercheurs de l’Université nationale de Singapour en procurant aux robots un des cinq sens: le toucher. Le tout est rendu possible grâce à la puce neuromorphique d’Intel, Loihi et d’autres facteurs. Ce système ultra performant relance les espoirs futur dans le domaine.

Le toucher, une étape acquise par le robot

La peau artificielle du robot permet un toucher 1000 fois plus rapide que le système nerveux sensoriel humain. Cette découverte ne se limite pas à cela puisque la forme, la texture et la dureté des objets sont analysées aussi 10 fois plus rapidement. Les chercheurs se sont ainsi basés sur le système nerveux humain pour rendre les robots encore plus sensibles et efficaces. Avec de telles capacités, ce sont les soins ou la chirurgie robotique automatisée qui ouvrent leurs portes aux robots.

La précision et la vitesse de réaction créées par les scientifiques permettent d’utiliser beaucoup moins d’énergie lors de l’utilisation. Ainsi, lorsqu’ils ont testé le robot équipé d’une main robotique avec de la peau artificielle à lire le braille, les résultats ont été concluants. Loihi a ainsi traduit les données tactiles de la main avec une précision estimée à 92%. Difficile de ne pas être admiratif.

Les autres sens sont à portée de main

Pour pousser encore plus loin les limites du robot, les chercheurs ont voulu ajouter au toucher la vue grâce à un processeur graphique. Le classement des objets par l’utilisation simultané de la main robotique équipée de la peau artificielle et d’une caméra a rencontré un grand succès . Le GPU et Loihi ont permis d’affiner la précision de 10% grâce à un réseau de neurones de pointes et une combinaison de la vision et du toucher.

La puce neuromorphique utilisée se sert des données sensorielles 21% plus rapidement que le GPU le plus performant. Le robot utilise pour se faire 45 fois moins d’énergie, le rendant ainsi encore plus performant.

Le professeur adjoint à la NUS School of Computing a déclaré: « Nous sommes ravis de ces résultats ». Ce qui n’empêche que les scientifiques sont en perpétuelle quête d’améliorations. Les mains robotisées sont devenues plus intelligentes et délicates au fil des années grâce à cela. Ses créateurs arrivent sans mal à voir le potentiel de leur création comme ils l’expliquent. En effet, ils expliquent que leur robot sera capable de « réagir rapidement et de manière appropriée dans des situations inattendues. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.