in

Montres connectées : des ventes encore faibles en France

smartwatch

Arrivés en 2013 sur le marché français, les montres connectées ne connaissent toujours pas le succès qu’elles pouvaient espérer. Selon l’institut d’études marketing Gfk – Gesellschaft für Konsumforschung -, il existe des raisons à ces ventes toujours trop faibles.

Des ventes de montres connectées encore insuffisantes

montres connectees

Sur le même modèle que les traqueurs d’activités dédiés au monde sportif, les smartwatch, seraient, selon l’institut Gfk, boudées par les particuliers.

Ce rapport présenté au salon Medpi de Monaco et présenté par François Klipfel, le directeur général adjoint de cet institut, ce marché est pour lui fort intéressant dans la mesure où il est conséquent.

De grandes disparités avec d’autres pays européens se font pourtant ressentir. Pour exemple, en Grande-Bretagne, il y a trois fois plus de ventes de ce type d’objets connectés qu’en France.

Pourtant, en 2015, les traqueurs d’activité et montres connectées étaient nombreux sur le marché, avec 60 produits référencés par l’Institut et vendus en moyenne à 90 euros.

Mais les ventes semblent se concentrer dans les milieux dits « bobo », un défaut qui aurait pour origine les marques elles-mêmes et la distribution.

Malgré les 420 000 ventes effectuées en 2015, il semblerait que ces dispositifs soient encore mal perçus par les français : 43 % les trouveraient trop onéreux et 48 % sans aucun intérêt.

Ces appareils au fort potentiel qui ne sont vus que comme des gadgets, n’ont donc pas la place qu’elles mériteraient.

Les montres connectées pas encore assez comprises

montres connectees ventes faibles (1)

Selon les sondages Gfk, les smartwatch ne sont vraiment connues que d’un acheteur sur deux sur le marché des objets connectés. Par ailleurs, la durée de vie de la batterie est le premier critère d’achat, suivi des fonctionnalités et de la taille/la qualité de l’écran. La marque de la montre n’apparaît qu’en septième place de ce classement, un réel inconvénient pour les distributeurs.

Il convient donc aux créateurs de s’adapter à ces nouvelles exigences du consommateur tout en gardant les codes esthétiques afférant aux montres.

Il convient ensuite de ne pas se réjouir de l’augmentation des ventes. Même si celles-ci ont doublé en 2015, elles restent rares aux poignets des français.

La solution de l’Apple Watch

Apple Watch

Apple, la marque qui n’est pas réputée pour brader ses produits a pourtant baissé le prix de l’Apple Watch, la montre connectée la plus populaire du marché, dans le but de booster les ventes. Le prix d’entrée de gamme pour une montre connectée Apple avec un écran de 38 mm est passé de 399 à 349 euros.

Un exemple qui pourrait être suivi par les autres fournisseurs de ces produits qui, selon l’étude, ont déjà commencé un travail de modification de leurs stratégies et de leurs campagnes publicitaires.

Selon Michael Mathieu, le directeur des marchés de l’image et de la téléphonie de Gfk France, le marché des montres connectées devraient poursuivre son ascension en atteignant les 1.5 millions d’appareils vendus d’ici la fin de l’année 2016.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.