in

Les jeux vidéo rendent-ils les enfants plus intelligents ?

Jouer à des jeux vidéo pourrait rendre les enfants plus intelligents en poussant leurs cerveaux à se comporter différemment. En effet, les jeunes gamers seraient généralement meilleurs pour les tâches nécessitant l’attention et la mémoire.

Une nouvelle étude portant sur le fonctionnement du cerveau des adolescents, a montré quelques bienfaits des jeux vidéo. Les enfants qui y jouent ont une meilleure mémoire et sont plus habiles que les autres. L’étude ne s’est pas focalisée sur les causes, mais les résultats obtenus s’ajoutent à tant d’autres déjà publiés. Les joueurs ont en général, de meilleures performances sur certains tests de la fonction cérébrale. Cela soutient le fait que les efforts de développement de jeux peuvent traiter les problèmes cognitifs.

Les détails de cette étude sur le lien entre les jeux vidéo et des enfants intelligents

L’étude en question a utilisé les données d’une autre étude « Adolescent Brain Cognitive Development (ABCD) ». Elle a été lancée en 2018 et suit le développement du cerveau de milliers d’enfants aux Etats-Unis jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge adulte. Les participants passent périodiquement une batterie d’évaluations dont l’imagerie médicale, les dépistages de santé mentale…

pcloud à vie -65% - standard

L’équipe s’est inspirée de la première série d’évaluations de l’étude ABCD. Elle comprenait des données sur 2 217 enfants de 9 et 10 ans. L’équipe a partagé les enfants en deux groupes. Le premier groupe comprenait les enfants jouant au moins 21 heures par semaine. Le deuxième groupe accueillait les non-joueurs, ces enfants ne jouaient à aucun jeu par semaine. Les enfants jouant occasionnellement à des jeux vidéo n’étaient pas inclus dans l’étude. L’équipe a alors examiné leurs performances lors de tests mesurant l’attention, le contrôle des impulsions et de la mémoire.

Les joueurs vidéo avaient mieux réussi les tests. Les schémas d’activité cérébrale des non-joueurs montraient plus d’activité dans les régions cérébrales impliquées dans l’attention et la mémoire durant les tests. Il n’y a eu aucune différence entre les deux groupes sur les mesures de la santé mentale.

Intérêt médical des jeux vidéo sur les compétences du joueur

Nora Volkow, la directrice du National Institute on Drug Abuse, a déclaré que cette étude a permis de mettre en exergue plusieurs faits. Elle a notamment amélioré la compréhension des liens entre jouer à des jeux vidéo et le développement du cerveau.

Certaines entreprises ont donc tenté de tirer profit de ces différences pour développer des jeux vidéo traitant les troubles cognitifs. Akili Interactive a, par exemple, conçu un jeu vidéo sur ordonnance pour traiter le TDAH. DeepWell Therapeutics veut, quant à lui, trouver la valeur thérapeutique dans les jeux existants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.