in

Le leap Motion revient en force avec le projet Orion

projet Orion im3

Même si cette technologie de suivi intuitif existe officiellement depuis 2012, elle stagne depuis faute de demande de la part des consommateurs. Avec le développement des casques de réalité virtuelle, cela pourrait vite changer.

[ot-video type= »youtube » url= »https://youtu.be/rnlCGw-0R8g »]

Avec la mise au point et le développement constant du projet Orion, le Leap Motion va devenir de plus en plus précis et trouver son utilité à l’intérieur même des casques de réalité virtuelle. Où en est-on du Leap Motion et quel avenir pour lui ?

Des capteurs Leap Motion à l’intérieur des casques

projet Orion im2

Depuis sa création officielle en 2012, la technologie du Leap Motion ne cesse de bouger et d’évoluer pour devenir de plus en plus performante. Elle permet, en effet, de pouvoir contrôler l’interface de son écran d’ordinateur ou de smartphone à l’aide de son corps et grâce à une reconnaissance des mouvements de l’utilisateur.

Encore au stade du balbutiement il y a quelques années, aujourd’hui, elle correspond à une demande de la part des utilisateurs et des entreprises développant les casques de réalité virtuelle. Car, en pleine séance de réalité virtuelle, cliquer ou changer de page sur son clavier et quasiment impossible à l’aveugle et sans repères. C’est précisément à ce besoin que va maintenant tenter de répondre les chercheurs participant au projet Orion. Dans cette configuration, le Leap Motion répond à un besoin et à une demande des consommateurs.

Cette association va prendre forme grâce à des petits capteurs de mouvement de plus en plus petits et performants, qui vont venir se loger dans les casques de réalité virtuelle. Le projet Orion a la volonté de mettre en place un système de suivi des mouvements le plus fidèle possible.

Prix et disponibilité du Leap Motion du projet Orion

Ces capteurs pourraient être déjà intégrés à l’intérieur des modèles de casque de réalité virtuelle Oculus Rift ou encore Sony, d’ici à cet automne. Pour les professionnels, ces capteurs en version bêta sont déjà disponibles pour environ 80 dollars (environ 72 euros). Néanmoins, la recherche continue et il est sûr que grâce au projet Orion, cette technologie pourra sans cesse évoluer pour nous proposer à long terme un suivi des mouvements « naturel ».

projet Orion im1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.