in

La division Santé d’Apple aurait exploité des données erronées

apple watch santé

Quelques employés d’Apple ont suspecté l’utilisation de données erronées pour la conception de nouveaux produits. Ces données erronées auraient été exploitées par la division Santé de la firme.

Certains de ces salariés suspicieux ont été licenciés si d’autres se sont heurtés à un mur d’hostilité. Les employés de l’entreprise notent aussi un souci de structuration et d’organisation au niveau de la division Santé d’Apple. Les ambitions de cette entreprise de se positionner en référence sur le secteur de la Santé, en sont freinées.

Les principales préoccupations des employés de la division Santé d’Apple

La principale préoccupation des employés concerne la pertinence des études mises en place par Apple au niveau de sa division Santé. Cette étude portait sur la fourniture de soins de santé aux employés de la firme. Les données sont collectées via des appareils produits par la division Santé d’Apple.

Will Poe, l’un des médecins impliqués dans ce projet, a déclaré ses craintes dans sa lettre de démission adressée au PDG Tim Cook. Il craint que les membres de l’équipe aient fourni de fausses données à Jeff Williams, le directeur de l’exploitation. Ce dernier est chargé de l’exploitation des efforts de l’entreprise dans le secteur santé. Will Poe craint que les membres de l’équipe aient déclaré que les soins étaient de haute qualité même si la mesure de cette qualité n’était pas standardisée.

D’autres employés ont appuyé les craintes de Will Poe, mais l’entreprise ne leur a accordé aucune considération. Il semblerait qu’Apple ne veut aucune aide et affiche une satisfaction du statu quo actuel.

Surfshark

application santé

L’explication fournie par Apple sur les préoccupations de ses employés

Apple s’est défendu en la personne de Fred Sainz, son directeur principal des communications d’entreprise. Selon lui, quelques parties de toute cette histoire relèvent d’informations obsolètes. La firme est en effet encore au début de son positionnement dans le domaine des technologies de la santé.

Le fait qu’Apple considère plus le développement d’applications et de produits pour les consommateurs et non pour la médecine, pose aussi un problème. Cela a compliqué le travail de l’équipe de santé lors de la création de programmes de soins primaires plus efficaces via des tests cliniques internes.

La société utilise en effet la division santé et son travail comme stimulateur de ses ventes d’Apple Watch. Cette division n’a d’ailleurs aucune stratégie claire de fonctionnement. Les employés n’y ont pas aussi leur mot à dire. Un responsable du programme d’ingénierie a même été licencié quelque temps après avoir parlé de ces fausses données.

Il semblerait toutefois que la culture globale d’Apple commence à changer. Les employés sont de plus en plus nombreux à s’exprimer pour inciter les responsables à considérer leurs préoccupations. Apple veut d’ailleurs agir pour que les employés se sentent « entendus ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *