in

e-Celsius, la pilule connectée !

Au CES (Consumer Electronic Show), qui s’est tenu du 7 au 10 janvier à Las Vegas, une entreprise française nommé Bodycap présente e-Celsius, une pilule connectée. Celle-ci est à la capacité d’un thermomètre qui permet de surveiller la température interne du corps.

Une pilule électronique à l’intérieur du corps ?

Elles ont l’apparence de capsules classiques (rouge et blanche, environ 8,9 mm) mais sont électroniques. En effet, à l’intérieur, il y a des circuits imprimés, un capteur de température et un micro émetteur radio. Cette gélule envoie toutes les 30 secondes des informations sur la température interne de la personne. Avant ingestion, la pilule est manuellement activée et mise en relation avec un moniteur (le récepteur). Elle communiquera avec et enverra les informations recueillit sur la santé de la personne en temps réel. Ce récepteur transmet à un ordinateur les informations pour qu’elles soient traitées. La pillule peut également stocker jusqu’à 1500 relevés de température. Sa capacité de stockage est nécessaire de façon à ce que la surveillance s’applique même quand le porteur n’est pas situé à proximité du récepteur. La gélule, qui utilise la radiofréquence, dispose d’une autonomie de sept mois. A la fin de son parcours, la gélule est ensuite évacuée par voie naturelle.

Quel intérêt ?

C’est un outil de prévention contre les infections post-opératoire. Une fois avalé par le patient, la pilule e-Celsius va analyser la température interne et envoyer un signal radio au récepteur. Cela permet de suivre continuellement l’évolution de la température. Cette invention est particulièrement utile chez les patients qui subissent une intervention chirurgicale pour détecter les éventuelles infections. Le fait qu’il y ait une mesure toutes les 30 secondes accélère la prise en charge si un problème est détecté. A savoir qu’en cas d’infection, la température constitue la première alerte. C’est notamment intéressant pour les patients en convalescence puisque prendre ces gélules permettra à leur médecin d’assurer le suivi de l’état de leur santé plus facilement et de poser un diagnostics plus rapidement.

Date de sortie

Cette nouvelle pilule n’est pas plus difficile à avaler que les gélules que vous connaissez. Testée avec succès sur des animaux, son utilisation sur des êtres humains devrait bientôt être opérationnelle. La gélule électronique devrait être commercialisée d’ici la fin de l’année.

One Comment

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.