in

Avec le chapelet connecté du Vatican, saluez Marie sur commande

Chapelet connecté avec application mobile

Le Vatican lance aujourd’hui le chapelet connecté eRosaire, un outil pédagogique pour endoctriner introduire les jeunes aux fondamentaux du catholicisme.

Alors que le christianisme ne cesse de décliner en Europe, le Saint-Siège espère attirer les technophiles trop occupés pour finir un rosaire avec une version 2.0 du chapelet. Se portant au poignet, l’objet connecté de dévotion permet de prier en un clic.

Chapelet connecté au poignet d'un jeune homme

Le chapelet connecté combine tradition et modernité

Si l’appareil embarque un florilège de capteurs, il n’en oublie pas les fondamentaux de la religion. Par exemple, on l’active en faisant un signe de croix. De plus, toute la technologie qui le fait marcher se trouve dans la petite croix de l’appareil.

Contrairement au modèle classique, le chapelet connecté compte seulement 10 grains noirs en agate et hématite, en plus de la croix citée précédemment. Cette dernière enregistre donc toutes les données d’utilisation.

L'application mobile dédiée au chapelet connecté du vatican

Comment fonctionne-t-il ?

Tout d’abord, il faut relier le chapelet connecté à une application mobile dédiée sur son smartphone. Une fois qu’on l’a activé, on peut choisir la prière qu’on veut faire. Trois options sont disponibles : le rosaire standard, un rosaire plus contemplatif ainsi qu’un rosaire thématique. Ce dernier sera mis à jour tout au long de l’année.

Ensuite, l’appareil suit votre progression, enregistrant chaque rosaire complété. À tout moment, on peut consulter l’application pour savoir où on en est. On peut aussi y trouver des guides audio accompagnant chaque prière, notamment des lectures des Évangiles.

En plus de prendre soin de votre esprit, le chapelet connecté s’occupe également de votre corps en enregistrant des données sur votre santé.

Si vous êtes intéressé, l’objet sacré est d’ores et déjà en vente au prix de 99 euros. À ce prix, le Vatican veut que cet outil nous apprenne à prier le rosaire et, ainsi, assurer la paix dans le monde. En tout cas, il s’agit d’une des nombreuses initiatives qui veulent aider les personnes à se reconnecter à leurs religions. Amen.

Comment faire une visite virtuelle du Vatican ?

Appelé également État de la Cité du Vatican avec ses 900 habitants qui vivent sur une superficie de 0,42 km2, le Vatican est un pays à part entière. Il s’agit surtout de la capitale mondiale du catholicisme. Aussi petite soit-elle, la cité regorge d’histoire et d’endroits à visiter. Malheureusement, tout le monde n’aura pas la chance de réserver une visite guidée des musées du Vatican.

Visiter le Vatican virtuellement ?

Toutefois, sachez qu’il est désormais possible de visiter le Vatican sans pour autant quitter le confort de chez vous. Pour ce faire, il faudra utiliser une application téléchargeable officielle des Musées du Vatican via votre smartphone ou votre ordinateur. Vous aurez notamment l’occasion de visiter les trois endroits les plus connus au monde, à savoir la basilique Sainte-Marie-Majeur, la basilique Saint-Jean de Latran et la Chapelle Sixtine.

L’appli vous permettra d’avoir un plan détaillé et numéroté des lieux. Cliquez sur chaque numéro et commencez votre visite comme si vous y étiez en réalité.

Pour naviguer, comme dans toute visite virtuelle, vous pouvez utiliser votre souris. Appuyez sur la touche droite pour vous déplacer puis faites pivoter de gauche à droite. De haut en bas, dans la direction dans laquelle vous souhaitez aller, chaque lieu a ses propres caractéristiques, et vous décidez comment les ouvrir.

L’expérience

Vous aurez les mêmes impressions que pour une visite réelle, comme si vous pouviez toucher les fresques. Si par exemple vous voulez voir un objet ou un endroit ou encore une œuvre d’art plus en détail, il vous suffira de zoomer dessus. Action que vous n’aurez pas l’occasion de réaliser lors d’une visite réelle.

Un autre des avantages de la visite virtuelle est que vous pouvez rester scotché devant un objet en particulier durant des heures, à le contempler ou pour apprécier l’architecture sans égale des lieux, sans que personne ne vienne vous déranger. Comme pour une visite réelle, vous aurez également l’occasion de prendre des photos souvenirs de tout ce qui vous intéresse dans la visite. Il suffit juste de faire une capture d’écran.

3 Comments

Commenter
  1. Excellente idée ce chapelet.
    Mais comme d’habitude, le christianisme, ce sont les athées qui en parlent le plus sans rien y comprendre.
    Votre endoctrinement à votre religion d’état vous rend aveugles et idiots. Certains de vos lecteurs sont chrétiens.
    J’irai m’informer ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.