in

Un bracelet connecté qui prédit les crises d’un autiste

Bracelet connecté pour autiste

En surveillant les changements physiologiques chez un autiste, ce bracelet connecté arrive à prédire une crise 60 secondes à l’avance.

Quelques chercheurs espèrent que l’outil permettra de prévenir les épisodes les plus sévères chez une personne qui présente ce système de fonctionnement perceptif et sensoriel particulier. Pour ce faire, l’appareil contrôle la fréquence cardiaque, la transpiration, la température ou encore les mouvements des bras.

Des résultats prometteurs

D’après les tests menés, le dispositif peut annoncer une crise 60 secondes avant qu’elle ne survienne. Mieux encore, il voit juste 84 % du temps. Une minute semble peu, mais c’est amplement suffisant pour qu’un soignant puisse calmer la personne et s’assurer qu’elle ne risque rien.

Les chercheurs sont menés par Matthew Goodwin, spécialiste du comportement à l’Université Northeastern de Boston (Massachusetts, États-Unis). Ce dernier est également l’inventeur de l’objet. Pour concevoir le bracelet connecté, l’équipe a observé 20 enfants autistes pendant 87 heures. Durant ce laps de temps, ils ont retracé toutes les crises sévères ainsi que les signes physiologiques correspondants. Une fois les données recueillies, ils ont établi un modèle mathématique.

Ce bracelet connecté, un espoir pour les autistes

Matthew Goodwin et ses collègues envisagent de mener des tests sur un échantillon plus important composé de 240 individus. Pour cette prochaine étape, le département américain de la Défense appuiera financièrement le projet.

Ils espèrent même faire mieux que 60 secondes au fur et à mesure que leur base de données s’élargit, et que leur modèle s’affine. En tout cas, si ce bracelet connecté n’en est qu’à son premier stade de développement, il constitue un espoir important pour améliorer la qualité de vie de tout autiste. Mais il ne s’agit pas du seul objet connecté à avoir cette ambition.

Ainsi, Reveal, un autre bracelet connecté, analyse l’anxiété pour mieux gérer l’autisme. De plus, les personnes qui en souffrent pouvaient s’aider des lunettes Google Glass pour socialiser. Il y a même un baby monitor qui tente de diagnostiquer la maladie. Enfin, on peut aussi citer WatcHelp, une application qui veut donner plus d’autonomie aux autistes. Espérons que ce nouveau projet aboutira.

2 Comments

Commenter
  1. « atteint d’autisme »… Rien qu’avec ce terme, impossible de prendre cet article au sérieux…

    Ensuite, tous les autistes ne bougent pas les bras avant une crise !!!!! Certains ne font rien du tout !!!! Perso je tape les doigts sur la table, mais c’est surtout pour éviter la crise émotionnelle.

    Nous sommes tous différents, mais une chose est sûr, c’est que si, dans la majorité des cas, nous avons des crises émotionnelles, c’est parce que ‘ous cherchons trop (et à tort) z nous adapter à votre société de merde non inclusive. Donc la voilà la vrai solution : éduquez les neurotypiques pour que les neuroatypiques puissent enfin vivre leur vie en paix et dans stress inutile vobstznts !!!

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.

      Effectivement, cela serait mieux si cela pouvait fonctionner pour tout le monde. Mais n’est-ce pas une bonne chose que cela fonctionne au moins pour un certain nombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.