in

Les bracelets connectés Fitbit sont-ils dangereux ?

Diana Mitchell Fitbit explose

Tout le monde se souvient du scandale planétaire qu’avaient engendré de nombreuses explosions de smartphones Samsung Galaxy Note 7. Il faut savoir que les batteries sont en permanence soumises à des gonflements naturels. Et les ingénieurs Samsung ont tout simplement oublié de laisser un espace pour ce gonflement. Il semblerait que nos objets connectés ne soient pas non plus à l’abri de ce genre de danger, à commencer par les Fitbit.

Ce qu’il s’est passé

Tout a commencé tard le soir du samedi 22 avril 2017 aux États-Unis : Diana Mitchell, utilisatrice d’objets connectés comme vous et moi, a été brûlée au 2e degré par son bracelet connecté, un Fitbit Flex 2.

explosion objet connecte FitbitPrise par surprise alors qu’elle lisait tranquillement un livre, le bracelet a commencé à chauffer, puis à fondre, pour finalement exploser, en faisant pénétrer de nombreux petits morceaux de plastique dans sa blessure. Elle raconte sa mésaventure à une télévision internet de sa ville (la WTMJ-TV de Milwaukee). Selon elle, rien ne lui permettait de prévoir ce terrible incident.

Dina a tenu à faire partager des photos de ce qui était avant un bracelet connecté inoffensif :

bracelet Fitbit explose

bracelet connecte explose

La réponse de Fitbit

Fitbit l’a rappelé dans la notice de tous ses équipements connectés. « Ce smartband contient de l’électronique pouvant causer des dommages à l’utilisateur si celui-ci n’est pas utilisé correctement ». Le problème, c’est que l’utilisatrice du bracelet a aussi précisé lors de son interview qu’elle avait toujours pris soin de ses objets connectés, y compris de ce bracelet connecté qu’on lui avait offert pour son anniversaire !

La société spécialisée en wearables a tenu à réagir à la polémique suscitée par l’explosion de leur bracelet. Des responsables ont publié un communiqué déclarant que la sécurité de leurs clients était une priorité. Ils enquêtent actuellement sur l’incident, mais expliquent qu’ils n’avaient encore jamais eu de plainte semblable. Évidemment, un nouveau bracelet lui a été envoyé.

Cela reste un cas isolé parmi les milliers de bracelets intelligents qu’à vendu Fitbit. Doit-on s’alarmer sur la dangerosité des objets connectés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.