in

L’armée américaine crée des robots calmars tueurs

armée américaine robots calmars tueurs

L’armée américaine a décidé de créer des robots calmars inspirés par les créatures invertébrées. Flexibles et agiles, ces robots seront utilisés pour des missions d’assassinat ou d’espionnage sur les champs de bataille où les manoeuvres humaines sont jugées impossibles.

Dans la plupart des films de science-fiction, les robots tueurs sont imaginés comme des machines bipèdes similaires à l’être humain. Un peu comme le robot Atlas de Boston Robotics. Cependant, ce type de robot n’est pas adapté au mouvement furtif dans les zones de guerre hautement contestées en environnement urbain.

Après les drones miniatures, l’armée américaine a donc décidé de créer des robots dépourvus de colonnes vertébrales directement inspirés par des créatures comme les calmars. L’US Army Research Laboratory va créer ces machines en partenariat avec l’Université du Minnesota.

Les robots calmars, flexibles et discrets, seront chargés de s’infiltrer dans des endroits confinés ou restreints afin d’assassiner des cibles ou pour des missions d’espionnage. Ils seront fabriqués à l’aide d’un matériau élastique appelé actionneur élastomère diélectrique. Par le biais de stimulis électriques, ces machines pourront être contrôlées à distance et se plieront dans n’importe quelle direction.

L’armée américaine imprimera ses robots calmars en 3D sur le champ de bataille

robots calmars armée américaine

Ces robots pourront être produits en masse directement au sein des zones de combat grâce à une imprimante 3D. Toutefois, avant que cette technologie ne soit déployée sur le champ de bataille, plusieurs améliorations doivent être apportées au matériau.

Pour ce faire, les chercheurs envisagent d’étudier les organismes invertébrés pour mieux comprendre leur fonctionnement. Sur le long terme, l’armée américaine souhaite que les robots soient totalement autonomes et capables d’ajuster leur morphologie et leurs propriétés physiques en temps réel pour s’adapter à toutes les circonstances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *