in

Tomb Raider : Top des films du pire au moins pire

film tomb raider

Amazon veut faire revivre la franchise avec la légendaire pilleuse de tombe. L’occasion pour nous de revenir sur Tomb Raider et ses adaptations en film.

Une des premières grandes adaptations de jeux vidéo au cinéma, la franchise Tomb Raider est en perte de vitesse depuis plusieurs années. Amazon Studios – qui en a obtenu les droits – entend rapidement changer cela. Le département cinématographique et télévisuel du leader de la vente en ligne a ainsi multiplié les annonces. De nouveaux projets d’adaptation sont en préparation.

Le département a sollicité plusieurs talents pour les mettre en œuvre. Phoebe Waller-Bridge – attendue en 2023 dans le prochain Indiana Jones – figure parmi ces créatifs. La réalisatrice et scénariste anglaise est en train de développer une adaptation télévisée. La société dj2 Entertainment serait chargée de produire un nouveau long métrage.

Rappelons que Tomb Raider compte déjà trois adaptations en film. Voici leur classement du pire au moins pire.

Phoebe Waller-Bridge développe une série à côté d'un Tomb Raider en film.
Phoebe Waller-Bridge (en rouge) va développer une série Tomb Raider.

Lara Croft: Tomb Raider

Le premier et le pire film de la franchise

  • Réalisateur : Simon West
  • Sortie : 15 juin 2001
  • Durée : 101 minutes
  • Casting : Angelina Jolie, Jon Voight, Iain Glen et Daniel Craig
  • Budget : 115 millions de dollars
  • Box-office : 274,7 millions de dollars

Lara Croft: Tomb Raider est une adaptation en film où personne n’y trouve son compte. Celle-ci n’existe pas pour les fans de la franchise vidéoludique. Les amateurs de cinéma peuvent facilement trouver beaucoup mieux comme film d’action. Sans les noms prestigieux dans son casting, cette première adaptation n’aurait sans doute pas remboursé son budget.

Le berceau de la vie

Toujours médiocre, malgré des efforts

  • Réalisateur : Jon de Bont
  • Sortie : 25 juin 2003
  • Durée : 118 minutes
  • Casting : Angelina Jolie, Gerard Butler, Djimon Hounsou et Ciarán Hinds
  • Budget : 95 millions de dollars
  • Box-office : 160 millions de dollars

Compte tenu de la mauvaise réception du premier opus, la production opère des changements notables pour la suite. Le budget baisse et le casting est moins prestigieux. Des efforts sont faits pour les scènes d’action et les effets spéciaux. Malheureusement, cela ne suffit pas à relever considérablement la qualité par rapport au premier film. Lara Croft: Tomb Raider, le berceau de la vie met un terme aux ambitions cinématographiques de la franchise.

Tomb Raider

Beaucoup de bonne volonté pour un résultat quelconque

  • Réalisateur : Roar Uthaug
  • Sortie : 2 mars 2018
  • Durée : 118 minutes
  • Casting : Alicia Vikander, Dominic West, Walton Goggins et Kristen Scott Thomas
  • Budget : 90 à 106 millions de dollars
  • Box-office : 274,7 millions de dollars

Le second film porte un sérieux coup à la carrière de Lara Croft au cinéma. Les droits d’adaptation changent de main et se retrouvent chez Warner Bros. Pictures. Les nouveaux décideurs veulent bien faire les choses en partant sur de nouvelles bases. Ils se tournent vers le réalisateur norvégien Roar Uthaug.

Sa filmographie laisse croire au meilleur pour la franchise. Ses trois précédents films – Cold Prey (2006), Dagmar: L’Âme des vikings (2012) et The Wave (2015) – sont des succès critiques. Les plumes de Geneva Robertson-Dworet et Evan Daugherty assurent l’écriture du film. Puis, le choix de la nouvelle Lara Croft se porte sur Alicia Vikander.

La direction artistique derrière cette nouvelle adaptation de Tomb Raider en film avait de bonnes intentions. Elle a effectivement essayé d’être fidèle aux jeux, en reprenant par exemple leur imagerie. Certains passages donnaient l’impression d’être des cinématiques. Malgré les efforts, c’était surtout la platitude qui caractérisait l’œuvre.

Partager l'article :

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *