in

Indiana jones : classement des films et le bon ordre pour les visionner

indiana jones

Cela fait maintenant quatre décennies que George Lucas et Steven Spielberg se sont associés pour présenter Indiana Jones sur les écrans de cinéma. Inspiré des séries cinématographiques du début du XXe siècle, ce personnage a été conçu comme une alternative américaine à James Bond.

Indiana Jones a été un énorme phénomène mondial depuis son lancement au début des années 1980. Les récits de l’intrépide archéologue ont inspiré des légions de spectateurs à travers le monde. La franchise n’a pas seulement été un énorme succès au box-office, elle a aussi contribué à consolider la position de Harrison Ford en tant qu’acteur principal à Hollywood. En attendant la sortie de la cinquième édition d’Indiana Jones, il est temps de revisiter les quatre films Indiana Jones. Nous allons nous pencher sur les mérites et les défauts de chaque entrée de cette franchise.

Présentation du personnage d’Indiana Jones

Lorsque les spectateurs ont rencontré Indiana Jones pour la première fois en 1981, ils ont découvert un aventurier passionné d’archéologie. Ce dernier enseigne sous la direction du professeur Marcus Brody, interprété de manière hilarante par le grand acteur Denholm Elliot.

Le Dr Henry Walton Jones est plus connu sous le nom d’Indy. Mais pendant la Première Guerre mondiale, il a utilisé le nom de Henry Defense et d’autres pseudonymes. Il s’est marié au moins deux fois, et a eu un fils et une fille.

Produite par George Lucas et réalisée par Steven Spielberg, la série mettait en vedette Harrison Ford dans le rôle de Jones. Ce dernier est devenu un prototype du personnage d’aventurier dans la fiction moderne. Le grand amour de Jones est en fait l’aventure et la collecte d’artefacts rares. Tout au long de sa carrière, Jones a trouvé de nombreux artefacts mythologiques célèbres. Notamment les pierres de Sankara, l’Arche d’Alliance, le Saint Graal et le crâne de cristal d’Akator. Ces découvertes l’ont souvent amené à entrer en conflit avec divers groupes dans le monde.

Il est appelé par le gouvernement américain pour empêcher Hitler de récupérer l’Arche d’Alliance, où sont censées résider les tablettes de pierre que Moïse a recueillies et qui contiennent les Dix Commandements.

Caractéristique du personnage

Il a plusieurs particularités et traits reconnaissables. Il porte un fouet, un fedora brun et une veste d’aviateur en cuir. Jones est également reconnaissable par une cicatrice horizontale sur le menton, et sa peur des serpents. La Dernière Croisade apporte des explications sur le chapeau, le fouet, le fedora, la peur des serpents et la cicatrice.

Une autre caractéristique propre à ce personnage est son aversion pour les nazis. Le troisième film y fait à nouveau référence.

En plus des films Indiana Jones, Spielberg a lancé la série télévisée Young Indiana Jones qui a duré de 1992 à 1996. Jones a également inspiré des manèges, des bandes dessinées et des romans relatant nombre de ses aventures.  

Les films « Indiana Jones » classés du pire au meilleur

Le nouveau et cinquième film de la franchise Indiana Jones doit sortir en 2023, et il pourrait bien être le dernier. Bien que nous ne sachions pas grand-chose de l’intrigue ou du décor, nous savons que le réalisateur des films précédents, Steven Spielberg, est remplacé par James Mangold, un réalisateur connu pour ses films émotionnels. À ce titre, il est fort probable que le cinquième film soit plus poignant que ses prédécesseurs, ce qui signifie qu’une fin satisfaisante viendra clore cette glorieuse franchise. En attendant, vous pouvez satisfaire votre soif d’Indiana Jones grâce à cette liste classée de tous les films d’Indiana Jones.

Le royaume du crâne de cristal

Indiana Jones a toujours été un film de grande aventure utilisant les meilleurs effets possible pour mettre notre héros dans le plus grand danger. Mais le film du 21e siècle, le royaume du crâne de cristal, manque déjà de réalisme quand les effets CG incongrus apparaissent. Cela se ressent tout au long du film, à commencer par Shia LaBeouf se balançant sur des lianes avec des singes animés, ou encore un essaim de fourmis en apesanteur générées par ordinateur entraînant des soldats communistes vers leur mort.

Aussi factices qu’aient pu paraître certains des insectes du Temple du Destin, ils n’en étaient pas moins tangibles par rapport aux acteurs. Ce caractère contribue grandement à emporter le public dans les aventures d’Indiana Jones. Par ailleurs, le recours excessif à l’image de synthèse n’est qu’un des nombreux problèmes qui affectent le quatrième film Indiana Jones. 

Même Cate Blanchett n’arrive pas à rendre intéressante Irina Spalko, tandis que John Hurt perd tout son intérêt dans le rôle d’un donneur d’indices ambulant et parlant. La seule dynamique de caractère qui vaille dans Crâne de cristal est celle qui existe entre Indy et Marion. « Inintéressant » est le mot clé de Crystal Skull, de l’histoire aux personnages en passant par les éléments de décor. Dommage, car Indiana Jones fait partie des héros les plus remarquables de l’écran.

amazon
7.77
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le Temple Maudit

Spielberg et Lucas ont développé Temple Maudit après le succès des Aventuriers de l’Arche perdue. Ils avaient l’intention de faire un film plus sombre et très différent de la première aventure. Lucas a ancré cette idée dans la façon dont il a abordé L’Empire contre-attaque comme l’entrée la plus sombre de la trilogie Star Wars.  

Spielberg ouvre le film avec un numéro musical digne de Busby Berkeley, suivi immédiatement par une confrontation et une fusillade palpitantes entre Indy et Lao Che. Mais les premiers indices qui laissent présager d’un parcours semé d’embûches apparaissent avec la chanteuse de boîte de nuit Willie Scott, interprétée par Kate Capshaw. 

En choisissant Willie Scott pour remplacer Marion Ravenwood, Indy partage l’écran avec un personnage ennuyeux, terne et exaspérant d’égocentrisme. Là encore, l’intention derrière Willie Scott était bonne. Mais l’exécution penche beaucoup trop du côté de la demoiselle en détresse, Willie criant et trépignant comme un enfant en colère pendant la majeure partie du film. Et si ses interactions romantiques avec Indy sont censées évoquer le ton des comédies classiques, elles tombent le plus souvent à plat. 

Si les aventuriers reflètent le meilleur de l’influence de James Bond, Temple embrasse certaines des pires tendances de cette franchise en ce qui concerne le dynamique héros/intérêt amoureux.

Le Temple du Destin est loin d’être un mauvais film. La séquence du piège sur le chemin du temple fait partie des pièces les plus efficaces de Spielberg, et la poursuite en voiture sur la mine dans le final a été pleine de suspense.

amazon
11.90
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

La dernière croisade

Indiana Jones

La particularité d’Indiana Jones et la dernière croisade est qu’il s’agit presque d’une histoire d’origine furtive. On croit assister à la prochaine aventure d’Indiana Jones, mais en fait, le film entier raconte au public d’où vient Indy et pourquoi il est comme il est. Le film commence littéralement avec le Jeune Indy, alors que Spielberg canalise son amour des westerns avec un suspense qui passe par la fondation de certains des traits caractéristiques d’Indy. Tout ceci au milieu d’une séquence de poursuite élaborée et suprêmement divertissante. 

La Dernière Croisade est le film le plus ambitieux de la franchise. Spielberg et Lucas envoient leur héros dans une aventure mondiale pour récupérer un nouvel artefact religieux de première importance. Mais l’aventure n’est, à toutes fins utiles, qu’une façade. Le cœur de l’histoire réside dans le fait qu’Indy renoue et accepte sa relation avec son père, interprété par Sean Connery, le James Bond en personne. 

La dynamique entre Ford et Connery est merveilleusement exécutée. Ils sont combatifs sans être méchants. Malgré leur éloignement, ils assument les rôles de dominant et de soumis de la manière la plus subtile qui soit, évoquant souvent toute la relation d’un simple regard.

amazon
8.76
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Les Aventuriers de l’Arche perdue

Certes, La Dernière Croisade est le meilleur film de la série des Indiana Jones. Cependant, les Aventuriers de l’Arche perdue, grâce à sa finesse et à sa qualité cinématographique, le devance. Il n’y a pas une seule fausse note dans le film de Spielberg, un film d’aventure plein d’entrain. La Marion Ravenwood de Karen Allen est tout aussi fascinante qu’Indy lui-même, mais il ne s’agit pas d’une tentative de créer une copie féminine du héros éponyme. L’alchimie entre les deux joue un rôle moteur dans le film, tout comme le mélange de moxie, d’intelligence et de chance de Ford qui donne vie à Indiana Jones.

Ce qui fait de Jones un héros d’action unique, c’est qu’il est toujours un peu dépassé par les événements. Il n’a pas tout planifié 30 étapes à l’avance. Son attitude improvisée rend le voyage encore plus agréable, car le spectateur n’a pas forcément l’impression qu’Indiana Jones peut survivre à tout. Il y parvient, mais il s’en faut de peu. L’image iconique d’Indy qui tend toujours la main au dernier moment pour attraper son chapeau n’est pas seulement intelligente, elle est révélatrice d’Indiana Jones dans son ensemble. Il s’en sort en un seul morceau, mais souvent par la peau du nez.

amazon
10.00
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Comment regarder les films d’Indiana Jones dans l’ordre chronologique ?

Steven Spielberg et George Lucas ont pris une décision entraînant une rupture chronologique du scénario. Par conséquent, le film ne suit pas la chronologie des événements si on le regarde dans leur ordre de sortie. À titre d’exemple, le deuxième volet est un préquel du premier. Certes, il est possible de regarder les films dans l’ordre de leur date de sortie. Toutefois, il est amusant de retracer l’histoire d’Indy chronologiquement, ce que nous détaillons ci après.

Le Temple Maudit. Sorti en 1984, il s’agit du deuxième film d’Indiana Jones, mais il est en fait le premier dans la chronologie. Situé en 1935, le film s’ouvre à Shanghai. Les aventuriers de Ford échappent aux gangsters chinois après un échange de trésors qui a mal tourné. De là, l’action se déplace en Inde, où Indy repousse une secte maléfique qui pratique le sacrifice humain et l’esclavage des enfants.

Sorti en 1981, les Aventuriers est le tout premier opus d’Indiana Jones à être publié, mais il se déroule en 1936, ce qui en fait la deuxième aventure d’Indy sur le plan chronologique. Au cours de ce film, Indy affronte les nazis, son groupe d’ennemis le plus détesté, dans une course pour trouver l’Arche d’Alliance. Ce coffre en or contient les dix commandements et, selon la rumeur, confère l’invincibilité à toute armée qui le manie.

La dernière croisade se déroule en 1938. Une fois de plus, Indy est engagé dans une course contre les nazis en quête du Saint Graal. Il s’agit en fait du calice légendaire qui occupe une place importante dans l’iconographie chrétienne et le mythe arthurien. Le Graal est peut-être le but du film, mais ce qu’Indy cherche vraiment à découvrir, c’est une nouvelle relation avec son père, Henry Jones.

Dans le Royaume du Crâne de Cristal, Indiana Jones a été emprisonné par les agents russes commandés par Irina Spalko. Ils l’ont forcé à fouiller un entrepôt américain secret pour retrouver une momie. La chronologie dans l’univers est avancée d’autant d’années, jusqu’en 1957. Les Russes de l’époque de la guerre froide remplacent les nazis comme méchants. Et Indy part à la recherche du légendaire crâne de cristal, un artefact mystérieux qui pourrait être lié à des êtres d’un autre monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.