in

Qualcomm : sa technologie de caméra active compromet la confidentialité

Caméra

Bien que Qualcomm cherche à améliorer l’expérience des utilisateurs, sa technologie de caméra toujours allumée soulève certaines inquiétudes quant au respect de la vie privée. En fait, cette dernière permet de verrouiller ou de déverrouiller le téléphone sans le toucher.

La Snapdragon 8 Gen 1 de Qualcomm devrait être disponible au début de 2022. Les smartphones équipés de ce processeur vont bénéficier d’une caméra toujours allumée, ce qui va permettre à leurs utilisateurs de les déverrouiller par simple regard. Pour certains, cette fonctionnalité peut se révéler très intéressante tandis que pour d’autres, elle risque de compromettre la sécurité des données.

La Snapdragon 8 Gen 1 garde la caméra toujours allumée

Une caméra toujours allumée offre un avantage très basique. Qualcomm a souligné que la Snapdragon 8 Gen 1 va permettre à l’utilisateur de déverrouiller son smartphone dès qu’il le regarde. Il n’est pas nécessaire de recourir à :

  • un capteur d’empreintes digitales,
  • à un ensemble complexe d’algorithmes de détection des visages
  • ou même à une commande vocale.

Lorsque l’utilisateur détourne son regard, le smartphone se verrouille. Ce dernier élément représente l’aspect sécuritaire sur lequel Qualcomm se concentre. En fait, selon la société, cette fonction garantit la sauvegarde des données.

Dans le cas où la caméra détecte le visage de l’utilisateur ou de quelqu’un d’autre, le téléphone se déverrouille. Cependant, les informations privées telles que le contenu des notifications ne s’affichent pas.

L’appareil photo toujours actif compromet la confidentialité

Qualcomm a déclaré que les données recueillies par la caméra frontale d’un téléphone seraient traitées sur l’appareil lui-même. Aucune de ces informations ne serait envoyée dans le cloud pour être exploitée. En effet, par rapport au système FaceID utilisé sur un iPhone, cette fonctionnalité repose sur un processeur de signal d’image. Ce dernier reste actif en permanence et est dissimulé dans la caméra frontale. De fait, cette caméra frontale toujours active entraîne des risques de violation des sécurités et de piratage par ingénierie sociale. 

Des tiers malveillants peuvent en effet accéder au téléphone à tout moment. Par exemple, ils peuvent faire fonctionner les caméras de surveillance de la maison pour transmettre des flux vidéo à des serveurs distants. 

Les appareils photo toujours allumés peuvent être comparés aux microphones des smartphones et autres assistants vocaux qui sont toujours à l’écoute. Cependant, ces appareils ne peuvent fonctionner que s’ils détectent certains mots clés, également appelés « mots de réveil ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.