in

Strava : tout savoir sur la plateforme en ligne des athlètes

Strava

Depuis son lancement en 2009, le réseau social pour athlètes « Strava » connaît un engouement sans précédent. Et même ceux qui ignorent l’existence ont sûrement déjà surpris d’autres coureurs parler d’un itinéraire en particulier, ou d’une plateforme d’entraînement.

Décliné en deux versions, le service numérique version premium est actuellement disponible pour 7.99 euros le mois. Pour suivre son évolution sportive, c’est le moment opportun d’adhérer à la plateforme.

Présentation de la plateforme

Tels les autres médias sociaux, Strava est doté de nombreuses fonctionnalités favorisant l’interaction avec les autres membres. Pour ce faire, il dispose d’une technologie de suivi d’activité, non loin de ce que Runkeeper ou MapMyRun propose. À l’instar de ces prédécesseurs, la formule basique de Strava est gratuite et accessible sur internet. Ce service numérique se décline toutefois en une version pro qui est destinée à un public plus sérieux dans leur entraînement. Plus riche en fonctionnalités, cette dernière exige toutefois un abonnement mensuel.

Afin de vivre une expérience plus profonde, il est conseillé de télécharger régulièrement des courses, de suivre les évolutions des autres adhérents tout en se soutenant mutuellement. Des clubs sont également joignables lorsqu’on a besoin de défis pour se motiver.

Les nouveaux tarifs de la plateforme : 7.99 euros/mois ou 59.99 euros/an

Dans une lettre que les fondateurs de Strava ont écrit à l’intention de leur abonné, ils expliquent les raisons de la modification de leur tarif. Il faut toutefois préciser que l’entreprise ne permet aucune forme de publicité sur leur application. C’est pourtant ce qui fait survivre les plateformes de ce genre. Les deux fondateurs, Michael Horvath et Mark Gainey soutiennent ce principe afin d’offrir une expérience en constante évolution et abordable de leurs abonnés.

Dorénavant, Strava se focalisera plus sur ses abonnés afin de les soutenir et leur offrir ce qu’il y a de meilleur. Pour bénéficier de toutes les nouvelles fonctionnalités, il suffit de s’abonner mensuellement pour une somme modique de 7.99 euros. Pour ceux qui préfèrent le long terme, l’abonnement annuel sera de 59,99 euros. Les deux associés ont même simplifié la formule d’abonnement en supprimant la marque Summit de leur pack. Actuellement, soit l’utilisateur utilise l’application gratuite, soit il s’abonne directement. La version gratuite reste cependant très intéressante pour les pratiquants occasionnels d’athlétisme.

Surfshark

modification strava interface

Distinction entre l’offre gratuite et prémium Strava

Dans la lettre de Michael et Mark, ils font référence aux cinquantaines d’améliorations que l’application a déjà subies depuis 2020. De plus, ils soulèvent les actions entreprises par la marque suite aux retours des abonnés. Afin d’atteindre la rentabilité tout en offrant des services de qualités, les deux associés ont décidé de séparer comme suit les fonctionnalités disponibles sur l’application.

Pour les abonnés

À l’exception du top 10 tous athlètes confondus, et du top 10 femmes, tous les classements par segments sont accessibles en abonnement. L’analyse des efforts sur les Segments est également incluse dans ce pack. Par ailleurs, on peut faire une comparaison des résultats et une analyse des efforts.

Pour la version gratuite

Seuls les segments Top 10 tous athlètes confondus et top 10 femmes sont accessibles. Cependant, afin de ne pas trop léser les utilisateurs, un nouveau Segment a été créé. De plus, des détails des Segments sont fournis afin de mieux apprécier l’option exploration et recherche de Segments. D’autres fonctionnalités concernant les Segments comme le signalement ou l’accomplissement dessus sont également disponibles dans cette version.

strava

Les outils indispensables pour une meilleure utilisation

Afin de pouvoir jouir de ce qu’a à offrir ce service numérique, trois appareils électroniques sont imposés. Un smartphone, un ordinateur, et un tracker de fitness (par exemple une montre GPS) sont à combiner pour l’utilisation de Strava. Une fois tous les équipements sous la main, il faut procéder comme suit :

          Installation de l’application gratuite sur le smartphone. Si il s’agit d’un iPhone, il est disponible sur App Store. Dans le cas d’un Android, il suffit d’aller dur Google Play. Faites une recherche de l’application, puis téléchargez-la.

          L’opération est à répéter sur l’ordinateur en tapant « strava.com » sur la barre de recherche du navigateur Web.

Quant au montre tracker fitness, sa configuration est légèrement compliquée, mais il reste l’outil le plus intéressant pour un entraînement plus complet à long terme.

Processus d’adhésion à la grande communauté de Strava 

À la fin de l’installation de l’application, l’écran d’accueil par défaut de Strava va s’ouvrir automatiquement. C’est à cette étape que l’utilisateur est censé créer son compte sur l’application. Dans celle-ci, les données d’entraînement, ainsi que le profil public seront enregistrés.

Pour ceux qui souhaitent ne pas s’encombrer d’un nouveau mot de passe, ils peuvent très bien choisir d’utiliser les informations de leur compte Facebook ou ceux de leur compte Google. Opter plutôt pour un courrier électronique est recommandé par souci de garder les choses séparées. Dans tous les cas, des directives simples et claires sont données et il n’y aura qu’à les suivre pour s’en sortir.

Il faut cependant souligner que comme pour tous les services en ligne similaires, le profil et le compte sont deux choses tout à fait différentes. Le premier n’est que les informations (nom, photo, emplacement…) que l’utilisateur souhaite rendre publiques, tandis que le compte renferme toutes les données concernant l’application, en tant qu’individu membre.

Profil Strava

Personnalisation de son profil Strava

Dès le début de l’utilisation, on peut constater que la plateforme laisse le choix sur les informations à rendre accessible à l’entreprise et à aux abonnés. Cet aspect est pratique dans la mesure où la sécurité et la commodité font partie des mots d’ordre de l’entité.

En recevant un nouveau membre, le réseau social aura besoin de certaines informations de base afin de créer le profil utilisateur. La fameuse photo de profil (souvent une photo impersonnelle ou pendant une course), le nom, le date de naissance, ainsi que le sexe sera à confirmer. Cela permettra à Strava de placer le nouveau venu dans le bon classement catégorisé. Afin de personnaliser comme il se doit le profil, les options de paramètres sont détaillées et ouvertes à toutes modifications.

Privatisations des données personnelles

Tout un éventail d’options de personnalisation se dresse fièrement dans l’application. Il convient toutefois d’accorder plus d’attention aux autorisations de données et aux contrôles de confidentialité. Ces deux sous-sections des paramètres sont importantes, dans la mesure où Strava met un point d’honneur à protéger la vie privée de ses adhérents.

Ainsi, il est possible d’autoriser l’application à avoir accès ou non aux données de santé personnelles que les autres appareils peuvent voir. Pour cela, il suffit d’aller dans les autorisations de données. En ce qui concerne les contrôles de confidentialité, on peut :

  • De ce que les autres utilisateurs peuvent voir sur le compte,
  • définir des zones de confidentialité (créé lorsque le propriétaire d’un compte souhaite masquer des emplacements sensibles dans sa carte de course),
  • désactiver l’inclusion des données d’exécution dans les cartes thermiques agrégées de Strava
  • Créer un journal d’entraînement (traçage des activités en détail, publiques ou privées),
  • promouvoir son activité auprès d’autres personnes (une stratégie de socialisation que l’application applique).

Guide pour enregistrer son activité

Pouvoir constater son évolution est l’un des bénéfices que propose Strava. Pour y parvenir, il est dans l’intérêt de l’adhérent d’enregistrer correctement son activité. Trois façons sont autorisées sur la plateforme, à savoir : la sais manuelle, l’enregistrement de la course avec l’application sur le téléphone (durant la course), ou encore la synchronisation des données sauvegarder par un tracker de fitness.

Dans le cas où l’athlète souhaite le faire lui-même, choisir le signe plus sur l’une des deux plateformes pour sélectionner l’option de saisie manuelle. À partir de là, il peut renseigner autant de détail qu’il le souhaite.

En ce qui concerne l’application Strava, il suffit d’appuyer sur l’onglet Enregistrer. Tous les paramètres utiles sont modifiables. Une fois les choix faits, appuyer sur Démarrer va enclencher l’enregistrement des données. En terminant l’entraînement, ces dernières seront téléchargées dans les activités lorsqu’on clique sur Enregistrer.

Pour le tracker fitness, la procédure va dépendre du type et de la marque utilisée. Cependant, il est recommandé d’associer son compte Strava avec la montre, dans le but de synchroniser et télécharger les informations que celle-ci a enregistrées. L’utilisateur pourra constater l’enregistrement de la connexion dans Mes applications dans les paramètres de son profil.

La grande communauté des athlètes Strava

L’élément social est ce qui rend Strava unique. Les fonctionnalités ont été conçues de manière beaucoup plus intuitive pour permettre à l’utilisateur de partager avec ses semblables. Par exemple, ce dernier peut lancer un défi à tous les autres utilisateurs de la plate-forme. Malgré la distance physique qui les sépare, accomplir une même tâche comme courir un certain nombre de kilomètres va les rapprocher.

Sur l’option Clubs, il y a des suggestions de clubs Strava se trouvant dans sa ruelle. L’individu peut choisir de rejoindre le groupe qui lui plaira. Une façon saine et sportive de se faire de nouveaux amis ! Par ailleurs, on peut également chercher des profils à suivre sur l’application. Évoluer ensemble est une des clés pour tenir bon dans ce sport pas toujours de tout repos.

Comment se comparer à un autre sportif ?

La comparaison d’effort permet aux abonnés Strava de mesurer leurs performances sur différents segments. Depuis la présentation générale des activités sur le site Strava, il suffit de cliquer sur le segment à confronter afin d’ouvrir le panneau de détails. Il suffit ensuite de sélectionner Comparer.

Le tableau des efforts énumère les performances comparées. Il peut s’agir des exploits de deux athlètes différents ou de deux efforts du même athlète. Le premier effort de la liste est considéré comme la « base de référence » à laquelle les autres entraînements sont comparés. Il suffit de cliquer sur la flèche vers le haut à droite de la ligne de la liste d’un effort pour faire passer un athlète de la liste à la ligne de référence.

Il est également possible de personnaliser les efforts comparés dans la liste en choisissant les efforts et les athlètes dans le tableau de classement. Pour ajouter un athlète au tableau, il suffit de cliquer sur la case « plus » et pour le supprimer, il faut cocher sur l’icône « X ».

D’ailleurs, chaque athlète est représenté par une épingle sur la carte pour montrer sa position relative au cours de l’effort du segment. L’interaction avec le graphique ci-dessous permettra à l’utilisateur de déplacer les broches vers l’avant et vers l’arrière sur le segment en fonction de la position GPS.

Comment synchroniser Strava avec une montre ?

Garmin

Pour les propriétaires d’une montre Garmin, il existe de nombreux modèles compatibles permettant de suivre les itinéraires intégrés à Strava sur celle-ci. Pour ce faire, il faut télécharger l’application Strava Routes depuis le support Garmin IQ. 

Une fois le téléchargement effectué, il faut vérifier que l’application se synchronise avec la montre connectée. Elle apparaît sous toutes les options de suivi sportif choisies sur l’appareil.

Après ces étapes, il faut se rendre sur l’application Strava et naviguer jusqu’à Explore. C’est là que figure l’option de création d’itinéraire. Tant que les comptes Strava et Garmin Connect sont connectés, la liste des itinéraires créés s’affiche dans l’application Strava Routes de la montre.

Apple Watch

Il faut savoir qu’il existe une application Strava pour l’Apple Watch. Ce dernier suit et télécharge nativement les séances sur Strava. Pour synchroniser une séance d’entraînement depuis l’Apple Watch vers Strava, il faut :

  • Ouvrir l’app Strava et sélectionner Paramètres.
  • Se rendre dans Applications, Services, puis Appareils.
  • Sélectionner Santé et confirmer l’action en choisissant Connecter.

Une fois connecté, il faut s’assurer que l’option Envoyer à la santé a été activée. Cela garantit que les données peuvent être téléchargées sur l’Apple Watch/iPhone et sur l’application Strava. Pour synchroniser ces données, il faut se retourner dans apps, services, puis appareils.

Strava : défis de groupe et refonte de la cartographie

strava défi de groupe

Strava a annoncé deux mises à jour d’importance avec l’introduction de défis de groupe et la refonte des outils de cartographie. En fait, la nouvelle fonctionnalité Group Challenges offrira la possibilité de réaliser un exploit personnel en affrontant d’autres athlètes Strava. Ces derniers pourront fixer un objectif et organiser une compétition impliquant 25 participants au maximum.

Ils peuvent ainsi utiliser l’un des formats de compétition suivants :

  • Activité la plus importante pour un objectif de temps, de distance, de gain ou de perte d’altitude ;
  • Effort le plus rapide pour déterminer la vitesse moyenne sur une distance spécifique ;
  • Activité individuelle la plus longue pour indiquer la distance parcourue par une seule activité dans tous les sports qui autorisent la distance.

Avec ces défis de groupe privés, les athlètes peuvent suivre leur progression, voir comment les autres athlètes se débrouillent et afficher un flux de photos du défi. D’ailleurs, cette nouvelle fonctionnalité fait suite à des recherches menées par Strava montrant que :

  • Les athlètes qui participent à un défi sont environ 2,5 fois plus actifs que les athlètes qui ne participent pas à un défi.
  • 72% des athlètes qui ont rejoint un défi en septembre étaient actifs six mois plus tard.

strava cartographie refonte

Strava redessine également ses cartes, regroupant les segments et les itinéraires en un seul endroit. L’onglet Cartes propose désormais des recommandations personnalisées pour aider les athlètes à planifier le type de course ou d’itinéraire qu’ils souhaitent.

Strava : suivi des heatmaps sur mobile et typologies des terrains

Strava a pour ambition de rendre plus agréable l’expérience que vivent les 90 millions de sportifs. Pour preuve, l’application autorise dorénavant un suivi des heatmaps sur mobile et une amélioration notable des typologies présentes sur les cartes.

Autrefois réservées au web, les cartes thermiques personnelles sont maintenant disponibles sur les mobiles. Grâce à cette amélioration, il est possible de passer de la heatmap personnelle à la globale depuis son téléphone portable. Ainsi, en un coup d’œil, les zones autour de soi qui doivent encore être explorées sont visibles.

La carte thermique s’agrandit au fur et à mesure que le visiteur découvre de nouveaux territoires et oriente ses prochaines sorties en conséquence.

Les pistes concernant les activités renseignent désormais les types de surfaces pour mieux documenter les sorties et les aventures quelquefois dangereuses. Outre les cartes de pente, d’élévation, de fréquence cardiaque, de météo, de température et d’allure, Strava propose également un nouveau modèle de carte. Cette dernière est plus appropriée pour les athlètes qui pratiquent le tout-terrain, qu’il s’agisse de cyclisme ou au contraire de course à pied.

L’analyse des données Strava peut aussi montrer qui a été plus rapide durant une journée de compétition.

Source : runnersworld.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *